Alexandre Dumas à Fribourg : un regard romantique

Dousse, Michel

Fribourg : Bibliothèque cantonale et universitaire, 2021

Add to personal list
    Résumé
    Durant l’été 1832, le jeune Alexandre Dumas – il vient d’avoir 30 ans -, poussé par des raisons médicale (le choléra) et politique (une insurrection), quitte Paris et effectue « ce qu’un médecin ordonne lorsqu’il ne sait plus qu’ordonner : un voyage en Suisse. » Alexandre Dumas visite la Suisse de manière assez complète et ses Impressions de voyage : Suisse paraîtront progressivement entre 1833 et 1837, d’abord dans La Revue des Deux Mondes, puis en volumes. Le futur romancier n’a alors publié que quelques pièces de théâtre et des chroniques historiques ; le récit de son voyage en Suisse va servir de « laboratoire de la prose narrative dumasienne ». Au début du mois d’août 1832, Alexandre Dumas visite le champ de bataille de Morat, la ville de Fribourg et l’ermitage de la Madeleine, près de Guin. Quelles sont les curiosités touristiques décrites par l’écrivain voyageur ? Sont-elles toujours visibles aujourd’hui ? Quel regard jette l’écrivain sur le canton de Fribourg à l’époque romantique ? Notre regard sur Fribourg a-t-il changé ? Près de deux cents ans plus tard, Michel Dousse s’est lancé sur les traces d’Alexandre Dumas, en publiant le texte paru dans La Revue des Deux Mondes (1834), en parcourant le même itinéraire entre Morat et Fribourg, en comparant son récit de la bataille de Morat avec l’Histoire des ducs de Bourgogne de Prosper de Barante (1825), en confrontant sa description de la ville de Fribourg aux récits des autres voyageurs romantiques, aux guides de voyage, aux cartes et aux gravures de l’époque, en photographiant les curiosités décrites par l’écrivain en 1832.