Faculté des lettres

Les interactions entre parents et enseignants à l’entrée et à la sortie des classes lors de la première année d’école: deux fois dix minutes quotidiennes d’ambiguïté

Ogay, Tania ; Ballif, Loyse

In: A. Sieber Egger, G. Unterweger, M. Jäger, M. Kuhn, & J. Hangartner, (Éd.), Kindheit(en) in formalen, nonformalen und informellen Bildungskontexten. Ethnografische Beiträge aus der Schweiz., 2019, p. 175-194

Dans les premières années d’école, la relation école-familles se construit largement lors des interactions informelles quotidiennes entre parents et enseignants, quand les enfants arrivent et repartent de l’école. Une recherche ethnographique montre combien ce moment apparemment anodin de l’entre-deux est empli d’ambiguïté et représente un enjeu pour la collaboration entre... Mehr

Zum persönliche Liste hinzufügen
    Résumé
    Dans les premières années d’école, la relation école-familles se construit largement lors des interactions informelles quotidiennes entre parents et enseignants, quand les enfants arrivent et repartent de l’école. Une recherche ethnographique montre combien ce moment apparemment anodin de l’entre-deux est empli d’ambiguïté et représente un enjeu pour la collaboration entre l’école et les familles. Dans ces brefs moments d’interaction, les acteurs sont nombreux, parfois changeants selon les accompagnants des enfants et le taux d’emploi des enseignants. Leurs rôles et motivations dans l’interaction sont divers, souvent contradictoires, jamais explicités et encore moins négociés. Chacun essaie de se mettre en scène comme un acteur compétent de la relation école-familles, un exercice particulièrement délicat pour les parents peu familiers de l’école.