Dyslexiques, un public particulier en bibliothèque : quelles recommandations et quels partenariats pour l’inclusion des jeunes dyslexiques ? Un exemple à la Bibliothèque Sonore Romande

Geiser, Elly-Jeanne ; Boder, Alexandre (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2019 ; TDB 2407.

Ce travail est réalisé pour la Bibliothèque Sonore Romande (BSR), une fondation privée qui enregistre et prête gratuitement des livres sonores aux personnes qui ont des difficultés de lecture (handicaps visuels, physiques ou autres). Depuis quelques années déjà, l’institution sert un nouveau public : les dyslexiques. Afin de pouvoir soutenir et garantir l’accès à la lecture ainsi... More

Add to personal list
    Résumé
    Ce travail est réalisé pour la Bibliothèque Sonore Romande (BSR), une fondation privée qui enregistre et prête gratuitement des livres sonores aux personnes qui ont des difficultés de lecture (handicaps visuels, physiques ou autres). Depuis quelques années déjà, l’institution sert un nouveau public : les dyslexiques. Afin de pouvoir soutenir et garantir l’accès à la lecture ainsi que d’améliorer le service proposé, les collaborateurs de la BSR souhaitent disposer de solutions concrètes qui leur permettront d’agir en conséquence. Ces pistes s’adressent également aux bibliothèques publiques et scolaires qui s’intéressent à l’accueil des jeunes dyslexiques. Après un état des lieux relatif à la BSR et un état de l’art sur la dyslexie, le travail s’articule en fonction de deux objectifs : la définition de recommandations de portée générale et spécifiques à la BSR pour l’accueil du public dyslexique en bibliothèque et le développement d’un guide pour la mise en place d’un partenariat afin de favoriser l’inclusion de ces lecteurs en difficulté. Ainsi, dans un premier temps, une enquête sur les pratiques, les attentes et le niveau de satisfaction du public dyslexique de la BSR a été réalisée, parallèlement à un état de l’art des exemples de bonnes pratiques suisses et étrangères en matière d’accueil des personnes dyslexiques. Ces étapes ont permis de formuler des recommandations relatives aux collections et outils de lecture, aux espaces et à la présentation, aux collaborations que peuvent développer les bibliothèques ainsi qu’à la valorisation des services. Dans un second temps, un état de l’art sur les partenariats en bibliothèques a permis de développer un modèle pour la mise en place de coopérations. Celui-ci a été testé lors de la concrétisation d’une collaboration entre la BSR et les bibliothèques scolaires du canton de Vaud. Ce partenariat a été initié dans la volonté d’aider les élèves dyslexiques de l’école obligatoire en leur proposant une offre de livres audio correspondant aux textes imprimés lus en classe. Ces propositions (recommandations et guide de mise en place d’un partenariat) représentent des pistes concrètes pour encourager l’inclusion des lecteurs dyslexiques.