Musées et accessibilité : de la sélection de l'information à la médiation, quelles approches pour les publics en situation de handicap visuel ?

Marchetti, Marco ; Mennillo, Massimiliano ; Saudan, Manon ; Pouchot, Stéphanie (Dir.)

(Travail de recherche réalisé dans le cadre du Master of Science en Information documentaire HES à la Haute école de gestion de Genève (HEG-GE), Filière information documentaire, 2016)

L’accès aux musées pour les publics en situation de handicap visuel constitue un défi considérable, que de plus en plus d’institutions s’attellent à relever. Au-delà des difficultés liées aux déplacements physiques et à l’orientation dans l’espace, la complexité réside aussi dans la transmission de l’objet muséal, de ses contenus informatifs et de son ressenti. Alors que,... More

Add to personal list
    Résumé
    L’accès aux musées pour les publics en situation de handicap visuel constitue un défi considérable, que de plus en plus d’institutions s’attellent à relever. Au-delà des difficultés liées aux déplacements physiques et à l’orientation dans l’espace, la complexité réside aussi dans la transmission de l’objet muséal, de ses contenus informatifs et de son ressenti. Alors que, traditionnellement, l’exposition sollicite de manière quasi exclusive la vue, comment s’adresser à un public privé de ce sens ? Ce travail traite donc de la problématique de l’accessibilité informationnelle et émotionnelle. Il a pour objectifs de dresser un état des lieux de la théorie et de la pratique dans ce domaine en Suisse et à l’étranger, de recueillir les besoins des handicapés de la vue et d’explorer les différents moyens permettant de communiquer des informations et de générer des émotions lors d’une visite. Il s’adresse aux musées souhaitant développer l’accueil des publics aveugles et malvoyants, en leur offrant l’occasion de mieux comprendre les attentes spécifiques de cette catégorie de visiteurs et en leur fournissant un panel d’exemples de médiations, réalisées ou non. Dans la première partie de ce travail, l’état de l’art regroupe d’abord des données contextuelles sur la définition du handicap visuel, qui s’avère être fort varié suivant les déficiences et les vécus des personnes atteintes, et les aspects juridiques traitant de l’égalité d’accès à la culture. Il rassemble ensuite les éléments touchant à la médiation, allant de l’éducation à l’art à la formation du personnel, en passant par les dispositifs eux-mêmes, classés en fonction des sens qu’ils stimulent. Enfin, il présente des exemples de médiations en Suisse et dans le monde. Sur la base cette première recherche, nous avons mené une enquête qualitative sur le territoire genevois, sous la forme d’un entretien avec des médiateurs culturels et d’un focus group avec des visiteurs de musées ayant une déficience visuelle, recrutés par le biais d’associations d’aide aux aveugles. Les résultats de ces entrevues sont présentés dans la deuxième partie de ce dossier. Ils permettent de mieux cerner la nature de l’offre et de la demande en matière de médiation pour les handicapés de la vue. L’une et l’autre sont également comparées pour évaluer leur degré d’adéquation. Dans la troisième partie de cette étude, la confrontation des résultats de notre enquête avec l’état de l’art fait ressortir les similitudes et les décalages entre la théorie et les pratiques actuelles à Genève. Parmi les éléments mis en évidence, nous pouvons notamment citer la prépondérance de la médiation humaine par rapport à la médiation technologique, l’importance de la stimulation de l’ensemble des sens dans la transmission des émotions et la nécessité de développer des dispositifs adaptés à tous les types de handicaps visuels. Enfin, notre réflexion débouche sur une série de recommandations à l’attention des institutions culturelles.