La mesure des dimensions de la qualité des archives électroniques : apport des textes normatifs en matière d'archivage électronique à long terme

Tièche, Julien ; Dubois, Alain (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2015 ; TDB 2283.

Mesurer l'adéquation d'un produit ou d'un service, en regard d'exigences, d'attentes ou de besoins formulés par un individu ou imposés par un système institutionnel, est une activité qui doit être effectuée par la totalité des organisations. Le secteur des archives est également concerné par cette revue de la qualité. S'assurer de l'adéquation des documents d'activité et des archives... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Mesurer l'adéquation d'un produit ou d'un service, en regard d'exigences, d'attentes ou de besoins formulés par un individu ou imposés par un système institutionnel, est une activité qui doit être effectuée par la totalité des organisations. Le secteur des archives est également concerné par cette revue de la qualité. S'assurer de l'adéquation des documents d'activité et des archives est en effet la garantie, pour ces derniers, de répondre à des besoins probatoires, d'information, ou encore de recherche. L'irruption des technologies numériques dans l'ensemble des activités humaines rend cette revue périodique de la qualité encore plus indispensable. En effet, dans un milieu en constante évolution, où l'obsolescence des systèmes de lecture des documents électroniques augmente le risque de perte ou de dégradation des archives, s'assurer du niveau adéquat de qualité permet de satisfaire aux exigences. Ainsi, les institutions en charge des archives ont la responsabilité de conserver des documents authentiques, fiables, intègres et exploitables. Le but principal de ce travail est de livrer une réflexion théorique sur l'apport des normes et standards en matière d'archivage électronique à long terme dans la mesure des qualités des archives. A cette fin, trois textes normatifs ont été retenus : le modèle de référence OAIS, le standard d'encodage et de transfert de métadonnées METS, et enfin le dictionnaire de données pour les métadonnées de préservation PREMIS. Les éléments participant à la mesure des dimensions de la qualité des archives identifiés dans les normes et standards cités ci-dessus, ont été explicités et organisés selon un cadre conceptuel issu de la littérature existante sur le sujet. Afin de juger de leur pertinence, ils ont été associés à des variables et à des questions de mesure, puis opérationnalisés. L'utilisation de normes et standards dans le milieu archivistique permet une compréhension entre professionnels, et est un prérequis à l'élaboration collective d'instruments et de méthodologies. Dans ce sens, les normes et standards sont un vecteur d'échange et d'automatisation. Identifier et expliciter des éléments participant à la qualité des archives dans un tel milieu contribuent ainsi grandement à l'automatisation de la mesure et donc à son adoption. L'accent de ce travail a par conséquent été mis sur l'identification d'éléments pouvant permettre une automatisation de la mesure, et par là même offrir un système applicable à de nombreuses organisations. Enfin, il propose des perspectives futures en termes de mesure, englobant d'autres normes archivistiques.