Université de Fribourg

"Il parlait en homme qui a autorité" (Matthieu 7,29) : L’autorité de la parole ecclésiale en prédication (catéchèse, enseignement, pastorale,…)

Amherdt, François-Xavier

À l’exemple de la parole de Jésus qui s’imposait par son autorité humano-divine, le discours de la prédication ecclésiale prend tout son poids dans les assemblées contemporaines, s’il allie la qualité du logos – la construction du propos, par exemple avec une structure par enchâssement ‒, l’authenticité de l’ethos – l’engagement personnel croyant du prédicateur dans sa...

Université de Fribourg

Prédication et travail du langage : une compétence rhétorique indispensable en homilétique

Amherdt, François-Xavier

Parmi les étapes de la construction rhétorique d’un discours, l’elocutio (= le choix des termes et des expressions) occupe une place de choix. Ainsi en va-t-il de l’homélie : la langue de la prédication se travaille artisanalement, pour donner à penser aux auditeurs et les ouvrir à la Transcendance. Les réflexions sur la langue de la poésie de l’auteure allemande Hilde Domin...

Université de Neuchâtel

Stratégies concessives dans deux débats politiques : les duels présidentiels français de 2007 et de 2012

Schardt, Emanuel ; Béguelin, Marie-José (Dir.)

Mémoire de master : Université de Neuchâtel, 2013.

En linguistique, la concession a été étudiée principalement sous l’angle de ses marqueurs et, dans une moindre mesure, de sa structure et de son assise logico-sémantique. Décrite pour elle-même, elle n’a pas été abordée comme une figure argumentative répondant à une stratégie persuasive. La perspective rhétorique est en revanche bien présente dans certains travaux...

Université de Lausanne

Schématisation et argumentation dans les allocutions des 11 et 16 mai 1968 de Georges Pompidou

Jacquin, Jérôme ; Adam, Jean-Michel (Dir.)

Mémoire de diplôme universitaire : Université de Lausanne, 2007.

Nous situant dans le champ de l’analyse textuelle des discours politiques, nous nous sommes concentrés sur les allocutions des 11 et 16 mai 1968 de Georges Pompidou, deux discours oubliés de la critique scientifique. Valorisant une conception active du fait communicatif, nous considérons que tout discours relève d’une certaine intentionnalité illocutoire, qu’il est sous-tendu par une...