Haute école de santé Genève

L'HIFU guidé par l'IRM et la radiothérapie : quel avenir ? : travail de Bachelor

Cuesta, Perle ; Simone, Letitzia ; Hyacinthe, Jean-Noël (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de santé Genève, 2017.

Objectifs : Face au cancer, notre société a développé diverses techniques diagnostiques et thérapeutiques liées au domaine de l’imagerie qui ne cesse de s’expandre. Les ultrasons focalisés de haute intensité guidés par IRM ou MRgHIFU en est une. Notre travail consiste à éclairer les différents concepts liés à cette technologie et sa relation bénéfique avec la radiothérapie...

Haute Ecole de la Santé La Source

Une fratrie au coeur de nos interventions

Emery, Aurélie ; Jeanneret-Gris, Angeline ; Allin, Anne-Claude (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de la Santé La Source, 2016.

Dans ce travail de Bachelor, nous avons tenté de répondre à la question de recherche suivante : « Quelles interventions infirmières pouvons-nous mettre en place afin d’améliorer le soutien à la fratrie d’un enfant en contexte oncologique ? ».

Haute Ecole de la Santé La Source

Le rôle infirmier dans l’accompagnement des personnes atteintes de cancer utilisant des approches complémentaires dans une perspective d’amélioration de leur qualité de vie

Daenzer, Muriel ; Rixhon, Caroline

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de la Santé La Source, 2010.

Le but de cette revue de littérature est de mettre en lumière les différentes dimensions du rôle infirmier en oncologie face à ce sujet récent et actuel, que sont les approches complémentaires. Il comporte huit articles, dont trois études quantitatives, deux études qualitatives, deux articles théoriques et une revue de littérature. Le dénominateur commun de tous ces articles est le...

Haute Ecole de la Santé La Source

Les thérapies complémentaires : Quels sont les besoins et quel est le rôle de l’infirmière en oncologie ?

Henchoz, Heidi ; Jaccard, Isabelle

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de la Santé La Source, 2010.

Les termes « thérapies » et « complémentaires » n’ont pas été choisis par hasard. En effet, contrairement à « alternatives », « complémentaires » signifie qu’elles viennent complémenter la médecine conventionnelle et non pas la remplacer. Le but de ce travail n’est pas de promouvoir les thérapies complémentaires en tant que substitut de la médecine conventionnelle ni...