L'intersubjectivité en situation de test

Grossen, Michèle

Cousset (Fribourg), Suisse : Delval, 1988

(Dossiers de Psychologie (Université de Neuchâtel) ; 36)

ISBN: 9782881470578

Que teste au juste le psychologue lorsqu'il mesure les capacités cognitives d'un enfant? Des connaissances déjà développées ou un ensemble de compétences psychosociales et relationnelles susceptibles de modifier l'objet même de la mesure ? Partant d'une conception psychosociale du développement cognitif, cet ouvrage présente une série de travaux d'inspiration piagétienne qui... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Que teste au juste le psychologue lorsqu'il mesure les capacités cognitives d'un enfant? Des connaissances déjà développées ou un ensemble de compétences psychosociales et relationnelles susceptibles de modifier l'objet même de la mesure ?

    Partant d'une conception psychosociale du développement cognitif, cet ouvrage présente une série de travaux d'inspiration piagétienne qui montre que la situation même dans laquelle l'enfant est interrogé affecte ses réponses. Les caractéristiques de la situation n'apparaissent toutefois pas comme de simples facteurs externes car elles sont elles-mêmes modifiées par les significations que l'enfant attribue à la situation de test. Comment, dès lors, l'enfant interprètet-il cette situation ? Par quels processus cognitifs et sociaux parvient-il à comprendre le but de la tâche et les attentes de l'adulte ? Ces questions conduisent à une analyse psychosociale de la situation de test, définie comme une interaction entre un adulte et un enfant qui négocient des significations et construisent une intersubjectivité. Cette perspective rend alors compte de la dynamique sociale et cognitive au sein de laquelle l'enfant élabore une réponse dite logique.

    Ce travail propose une réflexion sur les relations entre épistémologie et psychologie, ainsi que sur les rapports entre processus cognitifs, sociaux et relationnels dans la construction d'une connaissance.