Faculté des lettres et sciences humaines

L'expression de l'hypothèse en français contemporain, entre hypotaxe et parataxe

Corminboeuf, Gilles ; Béguelin, Marie-Josée (Dir.) ; Berrendonner, Alain (Codir.)

Thèse de doctorat : Université de Neuchâtel, 2008 ; Th.2000.

Cette étude sur l’hypothèse en français contemporain synthétise les résultats d’une démarche intellectuelle qui trouve son origine dans deux types de questionnement : une recherche sur les énoncés en si, d’une part, et une réflexion sur les modalités de construction de la valeur hypothétique dans des structures binaires sans le connecteur si, d’autre part. Le propos est centré... Plus

Ajouter à la liste personnelle

Autres fichiers

    Résumé
    Cette étude sur l’hypothèse en français contemporain synthétise les résultats d’une démarche intellectuelle qui trouve son origine dans deux types de questionnement : une recherche sur les énoncés en si, d’une part, et une réflexion sur les modalités de construction de la valeur hypothétique dans des structures binaires sans le connecteur si, d’autre part. Le propos est centré sur les constructions hypothétiques qui relèvent de la « parataxe », comme par exemple un mot de plus et je m’en vais. Ces hypothétiques non marquées réclament à la fois un examen syntaxique – quel est le statut grammatical de un mot de plus ? – et une analyse sémantico-pragmatique – à partir de quels indices une interprétation hypothétique, du genre au cas où tu dis un mot de plus…, s’élabore-t-elle ? Ces configurations paratactiques sont très peu traitées dans les travaux de linguistique, ce qui justifie que cette étude ait pour objectif de les doter d’une grammaire. En revanche, le fonctionnement des énoncés introduits par si est particulièrement bien documenté. On propose néanmoins dans ce travail une réévaluation des structures en si, aussi bien au plan syntaxique – y a-t-il toujours un phénomène de subordination ? – qu’au plan sémantique – comment expliquer la polysémie de si ?