Faculté de médecine

Hémocultures positives à l'Hôpital Cantonal de Fribourg, 1997-1998 : signification clinique, microbiologie, épidémiologie, traitement et pronostic

Baudat, Viviane ; Regamey, Claude (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève, 2002 ; Méd. 10248.

La microbiologie, l'interprétation et l'épidémiologie des hémocultures positives ont fait l'objet de nombreuses publications, notamment celle de Weinstein & al., Clin. Infect. Dis 1997. Alors que le sujet a essentiellement été étudié dans des hôpitaux américains tertiaires, nous nous y sommes intéressés pour un hôpital suisse de taille moyenne. Il s'agit d'une étude rétrospective... Di più

Aggiungi alla tua lista
    Résumé
    La microbiologie, l'interprétation et l'épidémiologie des hémocultures positives ont fait l'objet de nombreuses publications, notamment celle de Weinstein & al., Clin. Infect. Dis 1997. Alors que le sujet a essentiellement été étudié dans des hôpitaux américains tertiaires, nous nous y sommes intéressés pour un hôpital suisse de taille moyenne. Il s'agit d'une étude rétrospective sur 20 mois: 215 patients ont été à l'origine de 232 épisodes d'hémocultures positives isolant 403 germes; "E. coli" (22%), "S. aureus" (21%) et les staphylocoques coagulase-négative (10%) étaient les pathogènes les plus fréquents. Ces derniers ont été considérés comme contaminant dans 38% des cas. La moitié des épisodes de bactériémie/fongémie étaient nosocomiaux et 34% avaient pour origine un cathéter intravasculaire. La majorité des patients (76%) a été traitée de manière adéquate. La mortalité attribuable à des épisodes de bactériémie/fongémie était de 9%, significativement plus élevée pour les fongémies (36%) que pour les bactériémies (7,7% ; "p"0,009).