Faculté des lettres

La domesticité en Toscane aux XIVe et XVe siècles

Boni, Monica ; Delort, Robert (Dir.) ; Verger, Jacques (Codir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève, 2006 ; L. 604.

Aux XIVe-XVe siècles, la population domestique toscane est composée de libres et non libres: à savoir des esclaves venus principalement d'orient, ainsi que des individus, ceux-ci indigènes, de condition libre depuis leur naissance. Une domesticité essentiellement féminine. Par ailleurs, il est très difficile de distinguer, d'après le seul vocabulaire, dans les textes des XIVe et XVe... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Aux XIVe-XVe siècles, la population domestique toscane est composée de libres et non libres: à savoir des esclaves venus principalement d'orient, ainsi que des individus, ceux-ci indigènes, de condition libre depuis leur naissance. Une domesticité essentiellement féminine. Par ailleurs, il est très difficile de distinguer, d'après le seul vocabulaire, dans les textes des XIVe et XVe siècles, en latin comme en toscan, esclaves et serviteurs (libres). Hormis les traits somatiques et l'appartenance linguistique, les différences sont difficiles à cerner et la frontière entre les esclaves et les serviteurs libres deviennent de plus en plus floue, tandis qu'en parallèle apparaît une nouvelle catégorie de domestiques, officiellement libres, mais encore d'origine étrangère: les libres esclaves esclavonnes! En cette fin de Moyen-Âge un petit peuple aux origines multi-ethniques se mêle et se confond aux domestiques de toujours: d'origine locale et libres depuis la nuit des temps.