Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation

La construction d'une posture alternative en préalable à l'enquête sur les représentations : le rapport théorie-pratique comme objet problématique

Seferdjeli, Laurence ; Schurmans, Marie-Noëlle (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève, 2005 ; FPE 350.

Dans le champ de la formation aux métiers de la santé et du social, les discours rendent fréquemment compte d'une tension entre théorie et pratique. En tant qu'objet d'étude, le rapport théorie-pratique n'est pas un phénomène observable ; pour l'appréhender, l'environnement théorique disponible offre la possibilité de le traiter comme une représentation. Cependant, l'épistémologie... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Dans le champ de la formation aux métiers de la santé et du social, les discours rendent fréquemment compte d'une tension entre théorie et pratique. En tant qu'objet d'étude, le rapport théorie-pratique n'est pas un phénomène observable ; pour l'appréhender, l'environnement théorique disponible offre la possibilité de le traiter comme une représentation. Cependant, l'épistémologie de la théorie des représentation sociales se caractérise par l'absence de thématisation du rôle du langage et de la pratique dans la constitution, le maintien ou la transformation des représentations. L'examen des méthodes en vigueur permet de rendre visible les présupposés de ce courant et, notamment la conception de l'entretien comme un réservoir de représentations. L'adoption de conceptions épistémologiques alternatives modifie la constitution même de l'objet, en montrant la temporalité du discours et sa contribution aux processus d'élaboration des représentations. Enfin, la mise en contexte historique de ces notions éclaire leur usage dans le sens commun.