Faculté de biologie et de médecine

Complications biliaires après tranplantation hépatique

Veltchev, Ludmil Marinov ; Gillet, Michel (Dir.) ; Pascual, Manuel (Codir.)

Thèse de doctorat : Université de Lausanne, 2005.

La transplantation hépatique (TH) et son évolution récente, constituent une illustration remarquable du progrès médical de ces 20 dernières années. La découverte et l’amélioration de l’immunologie de transplantation au cours des dernières années, le progrès des techniques chirurgicales, de la réanimation médicale et de la conservation des organes prélevés, sont les éléments... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    La transplantation hépatique (TH) et son évolution récente, constituent une illustration remarquable du progrès médical de ces 20 dernières années. La découverte et l’amélioration de l’immunologie de transplantation au cours des dernières années, le progrès des techniques chirurgicales, de la réanimation médicale et de la conservation des organes prélevés, sont les éléments fondamentaux de ce nouveau pouvoir que l’homme vient de se donner : la possibilité de remplacer les organes vitaux lorsqu’ils sont atteints par une maladie terminale. La TH n’est plus une thérapeutique expérimentale, elle fait désormais partie des traitements que les hépatologues doivent envisager dans certains cas d’hépatopathies irréversibles. Depuis la première TH réalisée chez l’homme en 1963 par TE Starzl, à Denver on peut distinguer 3 périodes (1) : du stade expérimental, de 1963 à 1970, la transplantation hépatique passe au stade d’investigation clinique dans les années 70 pour devenir, à partir des années 80, une véritable thérapeutique grâce, notamment, à l’introduction de la Ciclosporine (2). Actuellement, le taux de survie à 1 an pour toutes les indications est d’environ 80 - 90 % le taux de survie 5 ans pour toutes indications est de 60 à 70 % (3). Après transplantation du foie, plus de 80% des patients reprennent une vie normale. Les enfants retournent à l’école, les adultes à leurs responsabilités familiales, leurs emplois et à des activités sociales habituelles. Cependant, il persiste une importante morbidité et mortalité liée aux complications immunologiques, infectieuses, rénales, vasculaires et en particulier, aux complications biliaires - le ‘’ talon d’Achille’’ de la TH. Dans ce travail de thèse, nous avons analysé la fréquence et les caractéristiques des complications biliaires après TH dans l’expérience du CHUV entre 1988 et 2003.