Faculté des lettres

Construction d'une identité littéraire moderne à travers la relecture d'une esthétique traditionnelle : Fūryū [] dans les écrits de Kōda Rohan [] autour de 1890, avec une traduction de 4 nouvelles et un poème : Fūryūbutsu [], O-Fumi-sama o tomurau [], Dokushushin [], Engaien, Fūjibumi []

Mollard, Nicolas ; Masayuki, Ninomiya (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève, 2007 ; L. 634.

A la croisée de cinq champs de réflexion - un auteur (Koda Rohan), une notion esthétique (fūryū: "détachement artistique"), un genre (le roman), une période historique (1885-1895: les dix premières années de vie du roman moderne japonais) et un questionnement sur l'identité littéraire -, cette thèse met en lumière l'émergence de l'écrivain moderne au Japon, son rapport complexe à... Plus

Ajouter à la liste personnelle

Autres fichiers

    Résumé
    A la croisée de cinq champs de réflexion - un auteur (Koda Rohan), une notion esthétique (fūryū: "détachement artistique"), un genre (le roman), une période historique (1885-1895: les dix premières années de vie du roman moderne japonais) et un questionnement sur l'identité littéraire -, cette thèse met en lumière l'émergence de l'écrivain moderne au Japon, son rapport complexe à la langue et la réalité qu'elle est censée représenter, sa fascination pour ce genre romanesque devenu à lui seul le symbole de la nouvelle littérature et enfin sa position en porte-à-faux entre le sentiment enivrant d'ouverture vers tous les possibles et le besoin de se situer par rapport à son héritage culturel.