Développement d'une application de gestion de l'activité FX à l'aide de VBA sous Excel

Thenard, Priscilla ; Fragnière, Emmanuel (Dir.)

Mémoire de diplôme HES : Haute école de gestion de Genève, 2007 ; TDEE 54.

Arrivé dans l’ère informatique nous voici face à une nouvelle problématique : pourquoi et comment employer cette nouvelle technologie ? Le premier moment d’enthousiasme passé, entreprises, investisseurs, marchés (le krach du Nasdaq), les protagonistes du moment comprirent les limites et véritables opportunités offertes par ladite ère. Le travail présent offre un éclairage partiel... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Arrivé dans l’ère informatique nous voici face à une nouvelle problématique : pourquoi et comment employer cette nouvelle technologie ? Le premier moment d’enthousiasme passé, entreprises, investisseurs, marchés (le krach du Nasdaq), les protagonistes du moment comprirent les limites et véritables opportunités offertes par ladite ère. Le travail présent offre un éclairage partiel et minime de ce que le bon usage de l’informatique propose à ses éventuels utilisateurs. Lorsque des collaborateurs au sein d’une entreprise en appellent à l’informatique il est facile, grosso modo, de les diviser en deux catégories : les initiés et les non-initiés. C’est pourquoi, dans ce travail entre en jeu quelque chose qui dépasse le simple problème d’implanter en Visual Basic Application un outil qui faciliterait l’exécution de certaines tâches. Pour préciser le but recherché, il s'agit d'améliorer la gestion d'un fonds d'investissement à risque pour l'ensemble de ses collaborateurs. Une première étape s'impose, c'est tout d'abord préciser le contexte dans lequel l'application tournera. Le fait que la notion de rapidité et d'efficacité soit omniprésente se justifie car la stratégie d'investissement le requiert. Au delà de cette position particulière au fonds nous pointerons des aspects liés au risque, plus précisément dans le cadre de la gestion de l'activité Foreign Exchange (« FX »). Un des premiers problèmes des marchés naît de l'action-réaction des intervenants. Il suffit qu'un ordre soit exécuté avec du retard pour que le compte risque la clôture avec des pertes sèches. Or le marché FX de gré à gré comprend des opérations s'étalant de quelques heures à plusieurs mois. La gestion se déploie dans un cadre où le moindre retard contient en germe la possibilité de la débâcle financière. C'est pourquoi une vision globale de la situation s'impose comme condition sine qua non de l'activité de gestion. Ce travail est né suite au constat que pour le traitement des opérations on pouvait se contenter d'un état des choses et en rester là. Mais le sentiment d'insatisfaction, voire d'inachevé qui est ressenti nous porte à l'action. Les comptes rendus des opérations peuvent et doivent être améliorés. Or l'état des programmes existants, après examen, s'est révélé comme étant une réponse inadéquate au besoin d'une vision globale et rapide au sein du fonds. En effet les logiciels proposés sur le marché sont trop vastes pour l'activité spécifique demandée, en l'occurrence la gestion FX. De plus ils consistent en des applications complexes qui dépassent de loin les connaissances d'un collaborateur habitué par exemple à Excel. En conséquence de quoi, la gestion du fonds exigerait une formation spécifique auxdits programmes ou un apprentissage plus ou moins complexe des outils proposés. Au vu de l'ensemble de ces considérations nous nous trouvons face à un défi : créer par le biais d'une méthode adéquate une application qui autorise une gestion plus simple du fonds. Par là même, le choix d'une application s'impose, inutile de développer un programme de toute pièce, car même s'il convient au but visé il existe toujours des chances d'incompatibilité avec l'usager, voire pire avec les autres programmes employés. Ainsi l'application doit être facile d'emploi dans la mesure du possible, agréable et simple pour que le défi soit relevé. Le langage VBA de par sa structure et aussi sa diffusion fait que son choix s'impose. Une autre difficulté surgit, c'est l'intérêt économique qu'a l'entreprise pour l'application. Il serait vain de remplacer un défi par un autre. C'est pourquoi l'application présentée s'adapte au contexte posé. De fait, la réalisation de l'outil ne présenta pas d'énormes difficultés si ce n'est la mise en relation avec le serveur de l'agence Reuters. La gestion de l'application est effectivement aisée, toutefois elle fonctionne avec quelques limites. La première est évidente : rien ne peut remplacer, en dernier ressort, le facteur humain. Les autres relèvent plutôt du type même de l'activité financière qui impose une confidentialité et une protection des données. L'application suit sa logique en étant connectée à Reuters, via Internet. Or pour les raisons précitées, le serveur de l'agence est protégé, d'où l'impossibilité d’extraire des informations en continus. Ceci limite pour l'instant l'application à un rôle plus statique que désiré, mais néanmoins satisfaisant. Comme celle-ci travaille en grande partie sur le serveur Reuters, le besoin d'un archivage hebdomadaire voire journalier est indéniable. Mais grâce à la souplesse de l'outil il ne faut pas exclure les possibilités d'améliorations. Dans l'ensemble la création d'un outil fiable et adapté au besoin de l'entreprise s'est réalisée. Il est évident que la perfection n'étant pas partie intégrante de ce monde, l'implantation d'une application de gestion de l'activité FX à l'aide de VBA sous Excel présente des avantages, mais est loin de la résolution de tous les défis affrontés.