Faculté des sciences

Contribution à la connaissance taxonomique et chimique de fruits africains du genre "Detarium" (Fabaceae - Caesalpinioideae) : "D. microcarpum" Guill. et Perr. et des formes comestibles et toxiques de "D. senegalense" J.F. Gmel.

Cavin, Anne-Laure ; Hostettmann, Kurt (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève, 2007 ; Sc. 3838.

Une révision de la littérature concernant des espèces du genre "Detarium" (Fabaceae Caesalpinioideae), ainsi que l'analyse des profils chromatographiques des extraits MeOH et dichlorométhanique de certains fruits, a permis de clarifier la situation botanique au sein du genre. Une première partie pratique présente l'investigation phytochimique des fruits de "D. microcarpum" qui a mené à... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Une révision de la littérature concernant des espèces du genre "Detarium" (Fabaceae Caesalpinioideae), ainsi que l'analyse des profils chromatographiques des extraits MeOH et dichlorométhanique de certains fruits, a permis de clarifier la situation botanique au sein du genre. Une première partie pratique présente l'investigation phytochimique des fruits de "D. microcarpum" qui a mené à l'isolement de six diterpènes de type labdane et clérodane. Quatre des clérodanes possèdent une configuration relative nouvelle et l'acide 3β,4β-èpoxy-5β,10β-cis-17β,20α-ent-clérod-13E-èn-15-oïque est décrit ici pour la première fois. Les composés à l'origine de la toxicité des fruits de "D. senegalense" sont inconnus. Dans un second temps, nos travaux ont mené à l'isolement d'un nouveau glucoside cyanogénétique, le 6'-O-galloyl-(R)-épihétérodendrine, qui est fortement suspecté comme pouvant être responsable. En effet, il existe certaines similitudes entre les symptômes survenant lors d'une intoxication au cyanure et suite à l'ingestion de ces fruits.