Physiothérapie - Physiotherapie

Cerebelläre Ataxie - mehr Gangsicherheit

Udry, Nicole ; Meichtry, André (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Valais, 2007.

Méthode : L’étude présentée a évalué des patients âgés de 40 et 70 ans suite à une hémorragie cérébrale, souffrant d’une ataxie, mais capable de marcher plus de 40 mètres avec ou sans aide. En plus de la thérapie conventionnelle qui comprenait l’entraînement de différents aspects comme l’équilibre, la coordination, la réaction, la chute, la diminution de fixation et... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Méthode : L’étude présentée a évalué des patients âgés de 40 et 70 ans suite à une hémorragie cérébrale, souffrant d’une ataxie, mais capable de marcher plus de 40 mètres avec ou sans aide. En plus de la thérapie conventionnelle qui comprenait l’entraînement de différents aspects comme l’équilibre, la coordination, la réaction, la chute, la diminution de fixation et l’augmentation au niveau du tonus, le groupe d’intervention a reçu en supplément une mobilisation de la colonne cervicale supérieure d’après le concept de Maitland. Quant au groupe de contrôle nous avons appliqué la même thérapie, mais sans la mobilisation de la colonne cervicale supérieure. A certaines étapes le degré de l’ataxie a été mesuré d’après la conformité du « SARA-Score ». En plus il y eut lieu d’une part une mesurage des spectres de fréquences de la kinématique anterio-posterior (AP) et vertical (VT) de la tête et du tronc par moyen des deux appareils de mesures d’accélération à trois dimensions. D’autre part le changement du mean- und median frequency à été examiné durant différents moments. Finalement la décélération de la kinématique à la tête à été déterminée par rapport à celle au niveau du tronc d’après la corrélation croisée des signaux d’accélération et de leurs changements.