Faculté des géosciences et de l'environnement

L'usage des places publiques à Madrid : Exemples choisis à l'échelle de la ville et du quartier

Melchior, Fanny ; Racine, Jean-Bernard (Dir.)

Mémoire de master : Université de Lausanne, 2007.

La ville de Madrid compte de nombreuses places publiques. Lieux de vie par excellence, elles ont été témoin d’événements historiques, politiques ou sociaux, et continuent aujourd’hui de faire partie du quotidien de la population. Chacune d’elles remplit diverses fonctions : place historique, place de rassemblement, ou place en tant que simple espace de convivialité, elles sont souvent... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    La ville de Madrid compte de nombreuses places publiques. Lieux de vie par excellence, elles ont été témoin d’événements historiques, politiques ou sociaux, et continuent aujourd’hui de faire partie du quotidien de la population. Chacune d’elles remplit diverses fonctions : place historique, place de rassemblement, ou place en tant que simple espace de convivialité, elles sont souvent un lieu symbolique de la centralité de la ville et font partie de la mémoire collective des habitants de la communauté. Ce travail s’intéresse aux caractéristiques urbanistiques des places, ainsi qu’aux usagers et à la façon dont ces derniers utilisent ces espaces urbains au quotidien, afin de déterminer quelle place occupent ces espaces au sein de la ville, mais aussi dans l’imaginaire de la population. Dans un premier temps, l’étude se porte sur deux des plus grands espaces symboliques de Madrid, à savoir la Plaza Mayor et la Puerta del Sol, deux places à l’échelle de la ville. Dans un deuxième temps, une enquête par questionnaires nous a permis de délimiter les principaux usages et fonctions de trois places situées à l’échelle du quartier, à savoir la Plaza de la Paja, la Plaza del Dos de Mayo et la Plaza Santa Ana ; deux échelles qui déterminent des usages et des fonctions différentes. Alors que les deux premières sont des espaces symboliques et des relais de l’image internationale de la ville, les trois autres répondent, elles, à un usage quotidien pour des habitants qui cherchent sur les places publiques des endroits tranquilles pour se reposer et se détendre, à l’écart des désagréments urbains. Si aujourd’hui la place publique a perdu sa fonction première de place de marché, elle n’en reste pas moins un espace de rencontre, avec une ambiance qui lui est propre. Ambiance d’autant plus festive qu’à Madrid tout est prétexte à faire la fête, et à se rendre dans les rues et sur les places. Celles-ci deviennent alors le cadre et le support d’événements aussi bien collectifs qu’individuels.