Technologies du vivant - Life Technologies

Caractérisation d'extraits aqueux de "Rhodiola rosea" en vue de leur utilisation dans une boisson anti-stress = Charakterisierung wässriger Rhodiola rosea Extrakten im Hinblick auf ihre Anwendung in einem anti-stress Getränk

Biner, Sonja ; Zonnevijlle, Frans (Dir.)

Mémoire de diplôme HES : Haute Ecole d'Ingénierie, 2006.

Objectif Un des buts de ce travail de diplôme était la caractérisation d’extraits aqueux de Rhodiola rosea à l’aide de différentes techniques chromatographiques. Un deuxième but était également la comparaison de l’extraction aqueuse à l’extraction hydro alcoolique. Encore un autre but était la comparaison de racines de différentes provenances ainsi que l’analyse de... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Objectif Un des buts de ce travail de diplôme était la caractérisation d’extraits aqueux de Rhodiola rosea à l’aide de différentes techniques chromatographiques. Un deuxième but était également la comparaison de l’extraction aqueuse à l’extraction hydro alcoolique. Encore un autre but était la comparaison de racines de différentes provenances ainsi que l’analyse de parties aériennes de Rhodiola rosea. Résultats À l’aide des spectres de masse quatre principes actifs, à savoir la salidroside, la rosarine, la rosavine et le cinnamyle-(6'-O-β-xylopyranosyle)-O-β-glucopyranoside ont été identifiés. Entre l’extraction par solvants accélérés à l’eau et hydro alcoolique il n’y a aucune différence. Avec les deux méthodes les substances intéressantes sont extraites avec la même efficacité. La macération à l’eau et à température ambiante par contre montre un taux de recouvrement très faible et n’est donc pas profitable. Il faut procéder à une optimisation. En ce qui concerne les teneurs en actifs des différentes plantes, on peut dire que le rhizome du Mattmark et le rhizome du Binntal 38 sont les plantes avec le potentiel d’utilisation le plus intéressant. La racine du Mattmark contient 3.5%PS (plante sèche) de salidroside, 0.6%PS de rosarine, 2.0%PS de rosavine et 420ppmPS de cinnamyle-(6'-O-β-xylopyranosyle)-O-β-glucopyranoside. Le rhizome du Binntal 38 contient 0.6%PS de salidroside, 0.7%PS de rosarine, 2.5%PS de rosavine et 610ppmPS de cinnamyle-(6'-O-β-xylopyranosyle)-O-β-glucopyranoside.
    Zusammenfassung
    Ziel Eines der Ziele dieser Diplomarbeit war die Charakterisierung wässriger Rhodiola rosea Extrakten mit Hilfe verschiedener chromatographischen Techniken. Ein zweites Ziel war der Vergleich zwischen wässriger Extraktion und hydroalkoholischer Extraktion. Weitere Ziele waren sowohl der Vergleich von Wurzeln verschiedener Herkunft als auch die Untersuchung der Luftpartien von Rhodiola rosea. Resultate Mit Hilfe von Massenspektren konnten vier Inhaltsstoffe identifiziert werden. Dies sind Salidrosid, Rosarin, Rosavin und Cinnamyl-(6'-O-β-xylopyranosyl)-O-β- glucopyranosid. Zwischen der wässrigen und hydroalkoholischen beschleunigten Lösungsmittel Extraktion besteht kein Unterschied. Mit beiden Methoden konnten die gewünschten Substanzen mit gleicher Wirksamkeit extrahiert werden. Durch Rührung in Wasser und bei Raumtemperatur wird extrem wenig extrahiert und ist deshalb nicht profitabel. Es muss eine Optimierung durchgeführt werden. Was die Gehälter an aktiven Stoffen der verschiedenen Pflanzen angeht, so sind das Rhizom aus dem Mattmark und jenes aus dem Binntal mit der Nummer 38 am interessantesten. Die Wurzel aus dem Mattmark enthält 3.5%GP (getrocknete Pflanze) Salidrosid, 0.6%GP Rosarin, 2.0%GP de Rosavin und 420ppmGP Cinnamyl-(6'-O-β-xylopyranosyl)-O-β- glucopyranosid. Das Rhizom aus dem Binntal 38 enthält 0.6%GP Salidrosid, 0.7%GP Rosarin, 2.5%GP Rosavin und 610ppmGP Cinnamyl-(6'-O-β-xylopyranosyl)-O-β- glucopyranosid.