Des savoirs énigmatiques : une analyse de l'activité éducative dans un foyer accueillant des personnes adultes en situation de handicap psychique ou mental

Prada, Julie ; Ramirez, Kim ; Jonckheere, Claude de (Dir.)

Mémoire de diplôme HES : Haute école de travail social de Genève, 2006.

Comment les éducateurs s’y prennent-ils pour travailler, au quotidien, entre ce qu’on leur demande de faire, ce qu’ils aimeraient faire et ce qu’ils peuvent réellement faire ? Pour répondre à cette question, nous nous sommes inspirées d’une approche à la fois théorique et méthodologique : l’analyse de l’activité. Cette approche postule qu’il existe un écart indéniable... Di più

Aggiungi alla tua lista
    Résumé
    Comment les éducateurs s’y prennent-ils pour travailler, au quotidien, entre ce qu’on leur demande de faire, ce qu’ils aimeraient faire et ce qu’ils peuvent réellement faire ? Pour répondre à cette question, nous nous sommes inspirées d’une approche à la fois théorique et méthodologique : l’analyse de l’activité. Cette approche postule qu’il existe un écart indéniable entre le travail prescrit et le travail réel. Afin d’explorer ce décalage, nous avons utilisé une méthode préconisée par ce champ théorique, l’autoconfrontation croisée. Nous avons filmé quatre éducateurs dans un foyer accueillant des personnes en situation de handicap. Ensuite, nous avons confronté les professionnels à ces séquences filmées, représentant leur « faire », en les amenant à mettre en mots ce qu’ils voyaient de leur agir professionnel, ce qui constitue leur « dire ». C’est ce « dire » à propos du « faire » que nous avons ensuite analysé. Fidèles au travail de terrain, nous avons mis en évidence les nombreux savoirs tacites des professionnels ; des savoirs complexes, acquis par l’expérience, mais aussi conditionnés par des valeurs personnelles et collectives. Les notions de créativité, d’ingéniosité et de ruses sont les fils conducteurs de cette recherche dont l’ambition est de rendre compte et de valoriser la fonction des travailleurs sociaux. Notre démarche n’est pas de convaincre, mais bien de donner à réfléchir à propos d’une activité aussi multiple que variée qu’est l’éducation et qui laisse une large place à la subjectivité. Nous prenons parti en faveur de cette subjectivité, car les tentatives de rationalisation des pratiques ne peuvent rendre compte du « réel » de l’activité éducative. Nous verrons que, bien qu’inspirée de nombres de théories et de prescriptions, notre profession est faite en grande partie de savoirs d’expérience, d’intuitions, qui sont bien souvent difficilement traduisibles : énigmatiques. Nous espérons que notre approche va pouvoir, en partie, sinon résoudre cette énigme, tout au moins l’éclairer.