Langage du corps et émotions : réflexions d'éducateurs sociaux sur la prise en compte de leur langage du corps et de leurs émotions, à partir d'images de leur pratique professionnelle quotidienne

Dubath, Maëlle ; Libois, Joëlle (Dir.)

Mémoire de diplôme HES : Haute école de travail social de Genève, 2006.

En tant que travailleurs sociaux, notre travail passe par la relation, par la communication. La parole en est un vecteur important, au même titre que les émotions et le langage du corps : les mouvements corporels, les postures, les gestuelles, les mimiques, etc. Au vu de l'importance du corps et des émotions dans la relation, comment les professionnels du travail social prennent-ils en compte... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    En tant que travailleurs sociaux, notre travail passe par la relation, par la communication. La parole en est un vecteur important, au même titre que les émotions et le langage du corps : les mouvements corporels, les postures, les gestuelles, les mimiques, etc. Au vu de l'importance du corps et des émotions dans la relation, comment les professionnels du travail social prennent-ils en compte leur langage corporel et leurs émotions dans leur pratique quotidienne ? Comment tiennent-ils compte de leurs positions ou postures ? Verbalisent-ils ce qu'ils ressentent, entre eux, ou avec les usagers? Afin de récolter leurs réflexions sur ces thèmes, j'ai utilisé un outil de la clinique de l'activité : l'autoconfrontation croisée. Cet outil, basé sur le support visuel (quatre professionnels d'une même institution ont été filmés dans leur pratique), l'échange entre pairs et la co-analyse (professionnel et chercheur), permet de susciter le questionnement et d'encourager le développement de la pensée.