Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation

Une approche cognitive du trouble obsessionnel-compulsif : déficits mnésiques, déficits d'inhibition et impulsivité

Zermatten, Ariane ; Van der Linden, Martial (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève, 2007 ; FPE 375.

Les études réalisées dans ce travail de thèse consacré au trouble obsessionnel-compulsif (TOC) s'articulent autour de deux axes. Premièrement, nous avons observé que les personnes avec symptômes de vérification présentaient des souvenirs d'actions moins détaillés (notamment concernant les informations motrices/kinesthésiques) et plus impersonnels (récupérés avec une perspective... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Les études réalisées dans ce travail de thèse consacré au trouble obsessionnel-compulsif (TOC) s'articulent autour de deux axes. Premièrement, nous avons observé que les personnes avec symptômes de vérification présentaient des souvenirs d'actions moins détaillés (notamment concernant les informations motrices/kinesthésiques) et plus impersonnels (récupérés avec une perspective d'observateur extérieur). Ces personnes manifestent également des difficultés à distinguer un événement réel d'un événement imaginé (difficulté de "reality monitoring"), ce qui pourrait les amener à douter si elles ont réalisé une action (par exemple éteindre le gaz) ou si elles l'ont seulement imaginée. Deuxièmement, nous avons montré chez des patients vérificateurs et laveurs un déficit d'inhibition d'une réponse automatique, déficit qui pourrait être relié à certaines formes d'impulsivité. La mise en évidence de paricularités mnésiques, de difficultés d'inhibition et de formes d'impulsivité dans le TOC devrait permettre une meilleures compréhension de ce trouble et contribuer ainsi à l'élaboration de stratégies d'intervention spécifiques.