Faculté des sciences

Arnold Guyot (1807-1884)

Schaer, Jean-Paul

In: Histoire de l’Université de Neuchâtel, 1988, vol. 1, no. 3, p. 199-221

Les pages qui suivent cherchent avant tout à mettre à la disposition du public d'aujourd'hui les témoignages que la noble personnalité d'Arnold Guyot a suscités peu après son décès tout en s'inspirant de travaux plus récents, dont la belle étude que lui a consacrée le professeur de géographie physique D. Aubert qui, par ses qualités humaines, scientifiques et pédagogiques, était... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Les pages qui suivent cherchent avant tout à mettre à la disposition du public d'aujourd'hui les témoignages que la noble personnalité d'Arnold Guyot a suscités peu après son décès tout en s'inspirant de travaux plus récents, dont la belle étude que lui a consacrée le professeur de géographie physique D. Aubert qui, par ses qualités humaines, scientifiques et pédagogiques, était très proche de celui qui a été le premier enseignant de cette discipline à l'Académie de Neuchâtel.
    Arnold Guyot est né à Boudevilliers, en 1807. La famille de son père était fort estimée dans le village. Sa mère, née Favarger, de Neuchâtel, eut douze enfants, dont six survécurent, parmi lesquels un seul fils. En 1818, la famille s'installe à Hauterive et y ouvre un pensionnat de jeunes filles. En 1819, elle est durement touchée par une épidémie de thyphoïde qui enlève le père aux siens. Arnold, placé à La Chaux-de-Fonds où il fréquente l'école durant ces événements, est épargné de la contagion. En 1821 il entre, à l'âge de quatorze ans, au Collège de Neuchâtel où il devint le camarade de Léo Lesquereux, le botaniste et paléobotaniste, et de Frédéric Godet, le théologien, avec lesquels il resta lié toute sa vie, et ceci malgré l'éloignement. Dès sa jeunesse, ses amitiés le guident vers ce qui deviendra les deux préoccupations de sa vie : la science et la religion. Chez A. Guyot, il n'y aura pas d'antagonisme entre ces deux objets d'étude et de vénération, puisque la nature et ses manifestations sont l'expression même de la présence et de la volonté divines.