Collège du management de la technologie CDM, Section de management de la technologie et entrepreneuriat, Institut de logistique, économie et management de technologie ILEMT (Chaire de logistique, économie et management LEM)

The role of the network lead company in integrating new product development processes across strategic partners

Badir, Yuosre ; Perret, Francis-Luc (Dir.)

Thèse sciences Ecole polytechnique fédérale de Lausanne EPFL : 2006 ; no 3522.

Ajouter à la liste personnelle
    Summary
    In today's network world, advancement in new product development (NPD) is being driven by different types of networks, joint ventures, alliances, outsourcing and mergers. These business trends have resulted in complex organisations and development projects that cross location, company, country and cultural boundaries. The key success is no longer integrating the company's units and activities, but integrating the NPD process across a network of strategic partners. Managing the integration of an NPD process in this increased organisational complexity requires a sophisticated organisation design to facilitate and support the coordination of activities and the flow of information across the network. The research investigates the impact of organisational design of the network lead company (the main company in the network) on the NPD project's integration process elements with external partners and the subsequent effects on performance. The "integration process elements" in this research are: "communication and coordination." I focus on the R&D organisation in the network lead company. Within the R&D organisation, I adopt the project level of analysis and answer the main research question: How can the network lead company design its R&D organisation to support the NPD project's communication and coordination activities with the project strategic partners and improve project performance? The research centres on the integration with strategic partners in whom the network lead company has equity investments (minority holdings). Using data collected from three in-depth case studies of high-tech NPD projects conducted by three network lead companies from different industries, I attempt to extend and merge the knowledge of NPD management and the organisation theory by proposing a contingency model and developing a condition of fit between contextual conditions that characterise the high-tech NPD project and the organisation design of the network lead company. The model suggests that the efficient performance of the development project (shortest, cheapest, and highest quality possible) is contingent on how well the actual intensity levels of communication and coordination fits the required intensity levels. The research also indicates that the required intensity of communication and coordination between the network lead company and the project strategic partners in uncertain and complex project is dominated by the development cycle time (DCT) of the project. Conversely, the actual intensity of communication and coordination between the NPD project team of the network lead company and its project strategic partners is enabled by differentiated combination of R&D organisational attributes: centralisation, formalisation, number of hierarchical levels, team empowerment, and power of the leadership.
    Résumé
    Dans le monde d'aujourd'hui, où tout fonctionne de plus en plus en réseau, le progrès, en matière de développement de nouveaux produits (DNP) est généré par différents types de réseaux, de partenaires, d'alliances, de sous-traitance et de fusions. Cette tendance a entraîné une grande complexité des organisations et des projets de développement, qui associent des sites d'implantation, des compagnies, des pays ou encore des cultures distincts. La clé du succès ne consiste plus à intégrer seulement des unités et des activités de l'entreprise, mais à intégrer le processus DNP à travers un réseau de partenaires. Gérer l'intégration d'un processus de développement de nouveaux produits dans ce système organisationnel toujours plus complexe exige un concept d'organisation sophistiqué dont le but est de faciliter et de soutenir la coordination des activités et le flux des informations présentes dans le réseau. Cette recherche analyse l'impact du modèle d'organisation de la "compagnie leader du réseau" (c'est-à-dire la compagnie pilote dans le réseau) sur l'intégration du processus de développement de nouveaux produits à travers un réseau de partenaires stratégiques. Elle étudie ensuite les effets subséquents sur les performances du projet. Une attention particulière est portée sur l'organisation R&D (recherche et développement) au sein de la compagnie pilote. Dans le cadre de l'organisation R&D, l'étude est menée au niveau du projet et nous répondons à la question centrale de la recherche, à savoir : comment la principale compagnie doit-elle concevoir son organisation R&D pour être en mesure de soutenir de façon efficace les différents éléments du processus d'intégration (communication et coordination) avec ses partenaires stratégiques et améliorer les performances du projet? Sur la base de trois études de cas approfondies de projets DNP dans le domaine de la technologie de pointe, nous avons développé un modèle synthétisant le savoir-faire et les connaissances en matière de gestion DNP et de théorie organisationnelle. Ainsi, nous proposons un modèle qui explicite les caractéristiques et les conditions contextuelles qui caractérisent d'une part le projet DNP dans le domaine de la technologie de pointe ainsi que le concept organisationnel idoine de la compagnie principale au sein du réseau d'autre part. Ce modèle montre que la performance réelle du projet de développement (plus rapide, plus avantageux, de meilleure qualité) dépend du degré d'efficacité avec lequel les niveaux d'intensité réels de la communication et de la coordination correspondent aux niveaux d'intensité requis. La notion d'intensité requise par rapport à l'intensité réelle dépend de nombreux facteurs qui sont passés systématiquement en revue. La recherche démontre également que l'intensité de communication et de coordination requise entre la compagnie principale au sein du réseau et ses partenaires stratégiques, dans le cadre de projets complexes et incertains, est directement influencée par la durée du cycle de développement (DCD) du projet. Inversement, l'intensité réelle de la communication et de la coordination entre l'équipe du projet DNP de la compagnie principale et ses partenaires stratégiques dépend étroitement des différentes combinaisons de R&D et de fonctions organisationnelles: centralisation, formalisation, nombre d'échelons hiérarchiques, pouvoir de l'équipe en charge et pouvoir des responsables.