Plan de sauvetage des collections pour la Médiathèque Valais

Berger, Yves ; Laffely, Constantin ; Morisod, Maxime ; Boder, Alexandre (Dir.) ; Elsig, Damian (Codir.)

Mémoire de diplôme HES : Haute école de gestion de Genève, 2006 ; TDB 2030.

La réalisation de ce mémoire s’inscrit dans la continuité d’une réflexion menée par la Médiathèque Valais (MV) dans le cadre du groupe de travail PAC (Preservation and Conservation) de RERO (réseau romand) qui vise à mieux définir les enjeux et les priorités concernant la double mission de la MV, soit la mise à disposition de plus d’un demi million de documents ainsi que la... More

Add to personal list

Other files

    Résumé
    La réalisation de ce mémoire s’inscrit dans la continuité d’une réflexion menée par la Médiathèque Valais (MV) dans le cadre du groupe de travail PAC (Preservation and Conservation) de RERO (réseau romand) qui vise à mieux définir les enjeux et les priorités concernant la double mission de la MV, soit la mise à disposition de plus d’un demi million de documents ainsi que la conservation du patrimoine documentaire valaisan. Dans ce contexte, le mandat concerne l’étude de la problématique du sauvetage du patrimoine en Valais en vue de l’élaboration d’un plan de sauvetage des collections pour le site principal de Sion. Cela inclue également une méthodologie de base qui puisse être applicable aux autres sites de la Médiathèque Valais : Saint-Maurice, Brigue et Martigny. Au même degré d’importance, c’est l’aspect formatif qui nous est demandé de mettre en avant. Dans un premier temps, sous la forme d’une information générale pour l’ensemble du personnel du site de Sion puis en proposant des cours de formation spécifique pour les responsables du plan de sauvetage. C’est en quête de littérature sur les plans en cas de catastrophe et d’informations précises sur l’institution que nous avons débuté ce travail. C’est bien sûr une phase essentiel afin de mettre en évidence les besoins de l’institution et de proposer par la suite une solution en toute connaissance de cause. Dans ce domaine, la littérature est très abondante et un choix des sources les plus pertinentes a été opéré. S’agissant de la méthode choisie pour la réalisation concrète de l’objectif principal du mandat, nous avons respecté une architecture classique conforme aux étapes de création d’un plan en cas de sinistres : l’intervention, la stabilisation et le contrôle climatique et le sauvetage. Certaines sources ont été prioritairement utilisées telles que le plan existant de la Bibliothèque Nationale Suisse (BNS) ou les outils pratiques disponibles sur le site du consortium de sauvetage du patrimoine documentaire en cas de catastrophe (www.cosadoca.ch). Fort de nos connaissances de l’institution, une nécessaire adaptation aux besoins spécifiques du site a été effectuée. Les acteurs externes (service du feu, protection civile, professionnels de la restauration) et internes (personnel de la MV) sont bien évidemment propres à chaque institution. Par contre, la situation géographique du Valais, et par là même les risques inhérents en matière de catastrophes naturelles, forcent à prendre en compte des facteurs susceptibles de détruire tout ou partie d’une collection, tels que glissements de terrain, tremblements de terre ou risques d’inondation. Ce travail de diplôme s’oriente selon deux axes principaux : 1.Une approche théorique qui développe chaque étape présidant à l’élaboration du projet. 1.1. La méthodologie de travail regroupant l’organisation et les outils de travail ainsi que le mode de fonctionnement adoptés par le groupe. 1.2. L’état des lieux, qui se présente comme une étape conséquente en matière d’analyse de l’existant et des besoins de la MV. 1.3. La collecte d’informations qui permet de faire le meilleur choix en fonction d’éléments théoriques provenant de sources variées. 2. Une approche pratique qui décrit chaque étape de la réalisation du plan de sauvetage des collections pour le site de Sion. 2.1. Rappel sur la définition d’un plan de sauvetage 2.2. Explication de chaque étape en commençant par le schéma général de sauvetage 2.2.1. Intervention des secours 2.2.2. Stabilisation et contrôle climatique 2.2.3. Du sauvetage à la réintégration des locaux Ces deux points centraux sont précédés par une introduction qui présente les sites qui composent la Médiathèque Valais et les collections qu’ils renferment. Nous y définissons également le contexte, les objectifs généraux et spécifiques ainsi que les contraintes liées au mandat. Finalement, nous consacrons un chapitre à l’adaptation des objectifs. Par ailleurs, nous avons choisi d’accorder une place prépondérante aux résultats obtenus en les développant en détails par rapport aux objectifs fixés au début du mandat. La dernière partie est composée de la conclusion qui a valeur de remarques générales par rapport à la continuité du plan et qui contient des appréciations personnelles ainsi que quelques réflexions sur la problématique du sauvetage des collections en Suisse. Nous proposons enfin une bibliographie dont les sources sont classifiées comme suit : • Des documents auxquels il est fait référence dans le mémoire. • Des documents consultés, mais non référencés, regroupés de la manière suivante : o généralités sur la conservation et la sauvegarde du patrimoine o documents sur les plans de sauvetage o exemples de plans de sauvetage A noter que le plan de sauvetage pour le site de Sion est placé en annexe de notre mémoire. En guise de conclusion, nous pensons que la continuité de ce travail pour la MV, passe par la création d’un plan de sauvetage pour le site de Martigny en priorité puis pour ceux de Brigue et de Saint-Maurice. De plus, nous pensons qu’il reste beaucoup à faire en matière de sécurité et de conservation des collections. A Martigny par exemple, les conditions de stockage sont insuffisantes ce qui nous fait craindre une détérioration accélérée de certains types de fonds. Pour le site de Sion, le nouveau bâtiment, dont la construction devrait s’achever en 2008, résoudra ces divers problèmes et offrira des espaces équipés avec les dernières technologies. A plus long terme, nous verrions d’un bon œil une collaboration active avec les Musées et les Archives Cantonales du Valais. L’exemple de certaines institutions vaudoises ayant pour mission la sauvegarde du patrimoine montre qu’une collaboration active en termes matériels et humains présente d’indéniables avantages (coûts, partages de l’expérience). Nous émettons en outre le vœu que les plans de sauvetage des collections se généralisent à l’avenir. A l’heure actuelle, trop peu d’institutions font la démarche de se doter d’un plan alors que les simples mesures de prévention qu’ils proposent, permettent déjà de minimiser conséquemment la probabilité d’un sinistre. Notre sensibilité à cette problématique s’en trouve en tous les cas accrue et nos visites dans les sous-sols de la Médiathèque Valais n’ont fait que renforcer notre conviction qu’il fallait à tous prix préserver ces collections précieuses.