000006260 001__ 6260
000006260 005__ 20130211172835.0
000006260 0248_ $$aoai:doc.rero.ch:20070109100737-TM$$pthesis$$zcdu34$$zthesis_urn$$zunige$$zreport$$zbook$$zjournal$$zcdu616.31$$zcdu16$$zpostprint$$zpreprint$$zcdu1$$zdissertation
000006260 035__ $$aR004299335
000006260 041__ $$afre
000006260 080__ $$a616.31
000006260 100__ $$aGianella, Christian
000006260 245__ $$9fre$$aEtude clinique sur l'effet de deux systèmes biodégradables pour l'administration locale d'agents anti-infectieux dans les poches parodontales
000006260 300__ $$a76 p.
000006260 502__ $$92006-11-01$$aThèse de doctorat : Université de Genève, 2006 ; Méd. dent. 651
000006260 506__ $$ffree
000006260 520__ $$9fre$$aLe but du présent travail a été d'évaluer les effets d'une formulation à libération prolongée d'antibiotique (poly(ortho esters) et tétracycline) dans le traitement de la parodontite en les comparant à ceux d'Atridox[TM], un produit déjà commercialisé. Au total, 54 lésions parodontales ont été traitées par détartrage et surfaçage radiculaire, suivi d'une application d'antibiotique. Les sites ont ensuite été examinés pendant une période de 3 mois au cours desquels différents paramètres cliniques et microbiologiques ont été relevés. Sur le plan pharmacologique, la formulation POE a montré un temps de rétention plus court et des concentrations dans le fluide gingival plus faibles que le produit Atridox. Après traitement, on a observé une nette amélioration des paramètres cliniques et microbiologiques, mais sans différence significative entre les deux formulations. Les résultats obtenus étaient meilleurs dans les sites traités avec antibiotique comparé aux sites contrôle, traités par surfaçage mécanique seul, sans antibiotique.
000006260 695__ $$9fre$$aparodontite ; malade parodontale ; tétracycline ; antibiothérapie locale ; libération contrôlée ; doxycycline ; formulation injectable ; poly(ortho ester) ; polymère biorésorbable ; fluide ginginal ; étude clinique
000006260 700__ $$aBaehni, Pierre$$eDir.
000006260 8564_ $$fthese-GianellaC.pdf$$qapplication/pdf$$s1620035$$uhttp://doc.rero.ch/record/6260/files/these-GianellaC.pdf$$yorder:1$$zTexte intégral
000006260 918__ $$aFaculté de médecine$$bUniversité de Genève, Rue Général Dufour 24, 1211 Genève 4$$cDépartement de prévention et thérapeutique; Division de médecine dentaire préventive
000006260 919__ $$aUniversité de Genève$$bGenève$$ddoc.support@rero.ch
000006260 980__ $$aTHESIS$$bUNIGE$$fTH_PHD
000006260 990__ $$a20070109100737-TM