000006248 001__ 6248
000006248 005__ 20130211172834.0
000006248 0248_ $$aoai:doc.rero.ch:20070105120810-LV$$pdissertation$$zpostprint$$zcdu34$$zthesis_urn$$zcdu91$$zreport$$zthesis$$zbook$$zjournal$$zunil$$zcdu16$$zpreprint$$zcdu1
000006248 041__ $$afre
000006248 080__ $$a91
000006248 100__ $$aDind, Jean-Philippe
000006248 245__ $$9fre$$aReconstruction, réduction de la vulnérabilité et développement durable$$bLa reconstruction de l’habitat en milieu urbain après l’ouragan Stan au Mexique
000006248 300__ $$a93 p.
000006248 502__ $$92006$$aCertificat de formation continue universitaire : Université de Lausanne, 2006
000006248 520__ $$9fre$$aCette recherche a pour objectif d’étudier comment reconstruire l’habitat en milieu urbain après une catastrophe naturelle, en particulier après des inondations consécutives à un ouragan. La problématique est la suivante : comment reconstruire sans reproduire les facteurs de risque antérieurs, mais en réduisant la vulnérabilité et en favorisant un développement durable. On montre dans un premier temps que l’analyse des facteurs de vulnérabilité doit être globale, considérant non seulement les risques naturels, mais également les facteurs de vulnérabilité sociaux, économiques et institutionnels. La prise en compte des atouts locaux est aussi importante pour favoriser la résilience. Les mesures de reconstruction devraient favoriser un développement durable, c’est-à-dire être triplement gagnantes en termes environnementaux, sociaux et économiques. Par ailleurs, le projet devrait favoriser une meilleure gouvernance au sein des administrations concernées, et en particulier faire participer les populations touchées. Le projet est aussi l’occasion d’améliorer la cohérence territoriale, par une action sur l’ensemble du bassin versant et par une réflexion spatiale sur l’aménagement et la localisation du site de reconstruction. Dans une deuxième partie, on étudie comment mettre en œuvre le projet de reconstruction, depuis l’évaluation des besoins jusqu’à la conception du projet territorial. On montre quels sont les différents modèles de reconstruction (de l’assitanciel au participatif), comment structurer le projet, et quels sont les enjeux liés au financement. Dans la troisième partie, on étudie le cas de la reconstruction de l’habitat à Tapachula, au Mexique, suite à l’ouragan Stan d’octobre 2005. On évalue dans un premier temps le contexte et les dommages subis, on présente le projet de reconstruction, puis on questionne celui-ci sous l’angle du développement durable, de la gouvernance et de l’aménagement du territoire.
000006248 695__ $$9fre$$aReconstruction ; catastrophe naturelle ; habitat ; ville ; urbanisme ; aménagement du territoire ; développement durable ; risque ; vulnérabilité ; Mexique
000006248 700__ $$aDa Cuhna, Antonio$$eDir.
000006248 8564_ $$f41_DindJeanPhilippe_memoire_DESS.pdf$$qapplication/pdf$$s2520530$$uhttp://doc.rero.ch/record/6248/files/41_DindJeanPhilippe_memoire_DESS.pdf$$yorder:1$$zTexte intégral
000006248 918__ $$aFaculté des géosciences et de l'environnement$$bDécanat Géosciences, Collège Propédeutique 1, 1015 Lausanne$$cInstitut de géographie
000006248 919__ $$aUniversité de Lausanne$$bLausanne$$ddoc.support@rero.ch
000006248 980__ $$aDISSERTATION$$bUNIL$$fDISS_CONT_EDU
000006248 990__ $$a20070105120810-LV