Faculté des lettres

Les restaurations de la Cène de Léonard de Vinci : pratiques et théories

Etienne, Noémie ; Natale, Mauro (Dir.)

Mémoire de master : Université de Genève, 2005.

Le Cenacolo a été peint vers 1498 par Léonard de Vinci sur la paroi septentrionale de la salle du réfectoire du couvent milanais de Santa Maria delle Grazie. Le premier texte connu faisant allusion à son mauvais état de conservation date de 1517, soit moins de vingt ans après son achèvement. La peinture subira de nombreuses interventions de restauration. Du XVIIIe siècle à la fin du XXe... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Le Cenacolo a été peint vers 1498 par Léonard de Vinci sur la paroi septentrionale de la salle du réfectoire du couvent milanais de Santa Maria delle Grazie. Le premier texte connu faisant allusion à son mauvais état de conservation date de 1517, soit moins de vingt ans après son achèvement. La peinture subira de nombreuses interventions de restauration. Du XVIIIe siècle à la fin du XXe siècle, sept grandes campagnes ont été documentées, toutes différentes dans les moyens mis en oeuvre. Nous essayerons de comprendre ici la diversité de ces pratiques, réalisées pourtant sur un même objet, et avec, au départ, une même ambition fondamentale : celle de sauver la peinture de Léonard de Vinci. Nous partirons de l’hypothèse de base que cette volonté s’est toujours exercée relativement à une définition de ce qu’est l’œuvre à sauver, que l’intervention de restauration est fondée sur une réflexion théorique qui pense au préalable ce que veut dire « sauver cette peinture », et donc en amont, qui doit penser ce qui est l’essentiel de cette œuvre d’art du passé, et ce qui doit en être sauvé et transmis dans le futur.