Travail social

Les parents migrants, l'école et l'enfant

Venetz, Anne-Françoise ; Gay, Marcelle (Dir.)

Mémoire de diplôme HES : Haute Ecole de Travail Social, 2006.

J’ai élaboré ce mémoire de fin d’étude en m’interrogeant sur la place et l’aide que l’école accorde aux parents migrants, en partant de l’hypothèse que « la participation des parents immigrés au cursus scolaire de leur enfant améliore l’implication de ce dernier au sein de sa classe ». Nous avons aujourd’hui en Suisse environ 20% d’enfants étrangers dans nos classes.... More

Add to personal list
    Résumé
    J’ai élaboré ce mémoire de fin d’étude en m’interrogeant sur la place et l’aide que l’école accorde aux parents migrants, en partant de l’hypothèse que « la participation des parents immigrés au cursus scolaire de leur enfant améliore l’implication de ce dernier au sein de sa classe ». Nous avons aujourd’hui en Suisse environ 20% d’enfants étrangers dans nos classes. Ce pourcentage explose dans les villes. Des efforts sont faits pour aider les enfants allophones : soutien pédagogique, aide aux devoirs, etc. Mais qu’en est-il des parents ? Cette recherche n’a pas permis de vérifier l’hypothèse de départ de manière absolue, mais les réponses des participants tendent à démontrer qu’une collaboration active des parents à la scolarité de leur enfant l’aide dans sa démarche d’intégration au sein de sa classe. Ce travail débute par un état des lieux de la situation, en Valais et dans certains cantons romands, qui montre à quel point la question est traitée de façon différente d’une région à l’autre de la Suisse. Puis, sur la base d’entretiens semi-directifs menés avec des parents migrants et des enseignantes, j’ai tenté de déterminer ce qui pourrait aider ces mêmes parents dans le suivi de la scolarité de leur enfant. Les réponses des personnes interrogées m’ont dicté les propositions suivantes : - Cours d’introduction sur la scolarité et ses exigences pour les parents étrangers nouvellement arrivés. - Cours destinés aux mères migrantes, alliant la découverte du français à la connaissance de l’institution scolaire et de ses exigences. - Recours à des traducteurs formés pour les réunions scolaires ainsi que pour traduire les documents les plus importants. - Création d’un poste de conseiller dans les différents centres scolaires de la ville qui serait un pont entre les enseignants et les familles. Une série de réflexions liées au travailleur social mettent également en lumière le rôle que nous pouvons jouer dans ce partenariat école / parents migrants.