Faculté des lettres et sciences humaines

A home for the World's elite : la construction des espaces transnationaux à Beijing

Ferrari, Beatrice ; Söderström, Ola (Dir.)

Mémoire de diplôme universitaire : Université de Neuchâtel, 2006.

Beijing affiche clairement son objectif de devenir une ville globale, tout en réaffirmant sa position prédominante de capitale politique et culturelle du pays. Depuis plusieurs années, on assiste à un véritable processus de modernisation et d’internationalisation de la ville, accompagné de nombreux efforts pour modifier son image. Ce processus est particulièrement visible dans... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Beijing affiche clairement son objectif de devenir une ville globale, tout en réaffirmant sa position prédominante de capitale politique et culturelle du pays. Depuis plusieurs années, on assiste à un véritable processus de modernisation et d’internationalisation de la ville, accompagné de nombreux efforts pour modifier son image. Ce processus est particulièrement visible dans l’environnement bâti, car l’architecture semble être un des langages choisis pour exprimer la nouvelle image de la ville, non sans susciter de nombreux débats concernant l’identité et la modernité, et les formes choisies pour les représenter.Considérant la globalisation non pas uniquement comme un état, mais comme un processus qui consiste à négocier les contraintes qu’elle impose pour les adapter aux réalités et nécessités locales, nous nous intéressons aux transformations du paysage urbain pour mieux comprendre comment s’articule ce processus à Beijing. Nous explorons en particulier les espaces résidentiels destinés aux élites transnationales, suggérant que ceux-ci peuvent être considérés comme des ‘producteurs d’images globales’, tout en questionnant leur rôle dans le processus d’internationalisation de la ville.