Faculté des géosciences et de l'environnement

Villes portuaires en mutation : Les nouvelles relations ville-port à Marseille dans le cadre du programme de renouvellement urbain Euroméditerranée

Henry, Magali ; Racine, Jean-Bernard (Dir.)

Mémoire de master : Université de Lausanne, 2006.

Depuis la moitié du XXe siècle, les rapports entre ville et port ont changé. De profondes mutations, de nature technologique mais exerçant des déséquilibres économiques et spatiaux, ont achevé un processus de désorganisation du système ville-port originel déjà entamé par deux siècles d’industrialisation, aboutissant ainsi à une véritable coupure tant visuelle que psychologique... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Depuis la moitié du XXe siècle, les rapports entre ville et port ont changé. De profondes mutations, de nature technologique mais exerçant des déséquilibres économiques et spatiaux, ont achevé un processus de désorganisation du système ville-port originel déjà entamé par deux siècles d’industrialisation, aboutissant ainsi à une véritable coupure tant visuelle que psychologique entre la ville et le port. Les friches portuaires, manifestations les plus visibles de ce déclin sur le front d’eau, ont été investies par de nouvelles pratiques urbaines, souvent sans lien avec les activités portuaires. On cherche aujourd’hui à s’éloigner des modèles désormais traditionnels de waterfront reconversion et à trouver des moyens de réaménager la ville tout en y conservant des activités portuaires, afin de créer de nouvelles synergies génératrices de plus values tant portuaires qu’urbaines. Ce travail s’insère dans ce contexte et cherche à analyser la façon dont il est possible de faire vivre ensemble la ville et port. A travers le programme de régénération urbano-portuaire Euroméditerranée à Marseille, il s'agit d’une part d’analyser les conditions de possibilité de création de liens nouveaux sur les plans institutionnel et physique. D’autre part, notre propos est de montrer qu’il est difficile de mettre en adéquation les objectifs du programme, notamment en ce qui concerne le volet social de celui-ci, avec les modes de gestion urbaine et les pratiques qui en découlent. Enfin, les notions de modernité et d’identité de la ville portuaire sont abordées en lien avec le phénomène de mondialisation et replacées dans le contexte de Marseille qui tend à se conformer aux villes européennes en mettant en avant une image maritime globale et en occultant, le temps de la régénération tout du moins, les spécificités qui fondent l’identité locale.