La demande de récréation pour un parc naturel : une application au Bois de Pfyn-Finges, Suisse : cahier de recherche

Baranzini Andrea ; Rochette Damien

Dans ce papier, grâce à la méthode du coût du trajet, nous avons déterminé la fonction de demande pour les usages récréatifs du Bois de Finges, une des pinèdes la plus vaste de Suisse et d’importance européenne. D’abord, nous avons identifié les variables ayant un impact sur le nombre de visites, tels que le coût de la visite, les caractéristiques socio-économiques... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Dans ce papier, grâce à la méthode du coût du trajet, nous avons déterminé la fonction de demande pour les usages récréatifs du Bois de Finges, une des pinèdes la plus vaste de Suisse et d’importance européenne. D’abord, nous avons identifié les variables ayant un impact sur le nombre de visites, tels que le coût de la visite, les caractéristiques socio-économiques traditionnelles des individus et les caractéristiques recherchées lors de la visite (tels que le jour, la période de l’année, la météorologie, etc.). Nos estimations montrent en particulier que le coût de la visite possède une influence négative sur le nombre de visites, avec une élasticité-prix du nombre de visites d’environ –0.5. Par contre, comme dans d’autres études similaires, nous trouvons que les variables socio-économiques traditionnelles (telles le revenu, l’âge, le genre, etc.) n’ont pas d’influence significative sur le nombre de visites. À partir de l’estimation de la relation entre le nombre de visites est les facteurs qui le déterminent, nous avons ensuite calculé la fonction de demande proprement dite, de laquelle nous avons pu mesurer les bénéfices monétaires des usages récréatifs du Bois de Finges. Ces bénéfices se situent entre environ CHF 1’100 et 1’500 par personne et par année. Ces résultats sont du même ordre de grandeur des études appliquant la méthode du coût du trajet pour les forêts en Suisse. Ces estimations peuvent être utiles pour avoir un ordre de grandeur des bénéfices monétaires minimaux découlant de l’usage récréatif du Bois de Finges. Cependant, comme toute autre forêt, le Bois de Finges offre toute une série d’autres services qui possèdent aussi une valeur économique, mais qui n’ont pas été considérés dans cette étude.
    Summary
    In this paper we assess the recreation demand for the Bois de Finges, one of the largest pine forest in Switzerland and of European importance. In order to quantify the recreational benefits, we have applied the travel cost method. The data were collected through an on-site survey during 2004. Firstly, we have identified the variables having an impact on the number of visits, such as the cost of the visit, the socio-economic characteristics of the visitors and the characteristics researched by the visitors. Our estimations show in particular that the cost of the visit has a negative influence on the number of visits, with a price-elasticity of about –0.5. Moreover, as in other studies, we find that the traditional socio-economic characteristics (such as income, age, gender) do not have a statistically significant impact on the number of visits. From the estimation of the relationship between the number of visits and its determinants, we calculated the demand function, from which we infer the monetary benefits of the recreation uses of Bois de Finges. For the average individual in the sample, this benefit is between about CHF 1'100 and CHF 1500 per year. Those results could be useful to have an order of magnitude on the minimum monetary benefits from the recreational use of Bois de Finges. However, as any other forest, the Bois de Finges offers many other services which also possess an economic value, but which have not been considered in this paper.