Faculté des géosciences et de l'environnement

Influence du tourisme sur la gestion de l'eau en zone aride : Exemple de la vallée du Drâa (Maroc)

Martin, Simon ; Reynard, Emmanuel (Dir.)

Mémoire de diplôme universitaire : Université de Lausanne, 2006.

La vallée du Drâa est un chapelet d'oasis situé au Sud-Est du Maroc. Le climat y est zone aride. Les ressources en eau sont donc rares et essentiellement dévolues à l'agriculture qui dépend totalement de l’irrigation. Le système traditionnel de partage de l’eau structure aujourd’hui encore le paysage et les relations entre agriculteurs. Un réseau moderne d’irrigation, alimenté... More

Add to personal list
    Résumé
    La vallée du Drâa est un chapelet d'oasis situé au Sud-Est du Maroc. Le climat y est zone aride. Les ressources en eau sont donc rares et essentiellement dévolues à l'agriculture qui dépend totalement de l’irrigation. Le système traditionnel de partage de l’eau structure aujourd’hui encore le paysage et les relations entre agriculteurs. Un réseau moderne d’irrigation, alimenté par un barrage, s’est superposé à l’ancien, mais représente une gestion bien moins durable de la ressource. Mais, récemment, cette région a connu un important développement touristique, basé essentiellement sur la découverte du désert. Les hôtels se sont donc multipliés à Zagora, ville principale de la vallée. Or les besoins des touristes sont en très fort décalage par rapport à ceux de la population locale. Pour satisfaire les attentes de leurs clients, les hôtels consomment l’eau potable en abondance, mais exploitent également les aquifères. Les touristes, quoique très mal informés de la situation locale, sont généralement sensibles aux questions d'économie d'eau. Mais, dans l’ensemble, les hôteliers paraissent peu conscients de la rareté de la ressource. On constate notamment de nombreux usages abusifs de l’eau potable. De même, les clients ne trouvent pas dans l’établissement d’informations ou de consignes qui pourraient les amener à réduire quelque peu leur consommation. Les solutions proposées sont de deux types : tout d’abord une meilleure information des hôteliers sur les installations techniques et les usages qui permettent d’économiser l’eau ; d’autre part, des actions de sensibilisation ciblées sur les hôteliers et les touristes pour faire prendre conscience de la nécessité d’adapter la consommation d’eau aux conditions de la région