Faculté de médecine

Thromboses veineuses profondes distales symptomatiques : un dilemme diagnostique et thérapeutique

Paris, Samuel ; Bounameaux, Henri (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève, 2006 ; Méd. 10466.

La prévalence de la thrombose veineuse profonde (TVP) distale varie de 2-9% dans une population symptomatique. Sa prise en charge n’est pas uniforme (recherche par ultrasonographie veineuse par compression (CUS), traitement par anticoagulation). Après deux présentations de cas cliniques et un rappel anatomique, nous avons revu la littérature concernant son histoire naturelle, son... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    La prévalence de la thrombose veineuse profonde (TVP) distale varie de 2-9% dans une population symptomatique. Sa prise en charge n’est pas uniforme (recherche par ultrasonographie veineuse par compression (CUS), traitement par anticoagulation). Après deux présentations de cas cliniques et un rappel anatomique, nous avons revu la littérature concernant son histoire naturelle, son épidémiologie et les approches diagnostiques et thérapeutiques existantes. En cas de suspicion clinique de TVP, plusieurs grandes études bien conduites ont démontré le faible risque de ne pas rechercher les TVP distales par CUS (risque thromboembolique à 3 mois : 0,4-2,6%). De plus, la mauvaise performance diagnostique du CUS des veines distales entraîne le risque de traiter des faux positifs. Néanmoins, des petites séries rapportent des taux élevés d’extension proximale des TVP distales non traitées (0-44%). Finalement, il n’existe pas d’étude de bonne qualité comparant le traitement anticoagulant à un placebo lors de TVP distale.