Faculté de médecine

Incidence des emboles à cholestérol chez le sujet âgé : 30 ans d'histoire et 4000 autopsies

Martinelli, Pascal ; Perrenoud, Jean-Jacques (Dir.) ; Herrmann, François (Codir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève, 2006 ; Méd. 10463.

Le phénomène des emboles à cholestérol est connu depuis plus d’un siècle, mais reste peu fréquent. Le plus souvent, les symptômes sont peu typiques et aspécifiques. Par conséquent, les embolies à cholestérol (EC) ne sont que rarement évoquées pré-mortem, en dehors de lésions cutanées typiques. Une aide utile est apportée par les examens sanguins et urinaires qui peuvent... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Le phénomène des emboles à cholestérol est connu depuis plus d’un siècle, mais reste peu fréquent. Le plus souvent, les symptômes sont peu typiques et aspécifiques. Par conséquent, les embolies à cholestérol (EC) ne sont que rarement évoquées pré-mortem, en dehors de lésions cutanées typiques. Une aide utile est apportée par les examens sanguins et urinaires qui peuvent orienter le diagnostic en présence d’une suspicion clinique d’EC s’accompagnant d’une éosinophilie, d’une insuffisance rénale, d’une leucocyturie ou d’une hématurie microscopique. Le EC restent rares dans la population étudiée. Les patients présentant des EC sont demeurés le plus souvent asymptomatiques et sont décédés généralement d’une autre affection. De plus, en l’absence de thérapeutique efficace, l’évocation du phénomène est probablement peu utile, exception faite de deux situations : -lors d’une anticoagulation thérapeutique, connue pour aggraver le phénomène ; -après une intervention invasive artérielle, puisque la prévalence d’EC augmente de manière significative.