Faculté de médecine

L' âge des malades est-il un critère justifiant une limite d'accès aux soins intensifs ? : une étude observationnelle de plus de 3'000 patients

Petignat, Pierre-Auguste ; Chevrolet, Jean-Claude (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève, 2006 ; Méd. 10456.

3'002 patients de soins intensifs de médecine sont analysés afin d'évaluer les rôles respectifs de leur âge, leur diagnostic, la gravité de leur affection à l'admission aux soins intensifs et leurs comorbidités en regard de leur mortalité et des coûts qu'ils entraînent. Deux populations distinctes de malades sont mises en évidence, les "coronariens" et les "non coronariens" (65.5 et... More

Add to personal list
    Résumé
    3'002 patients de soins intensifs de médecine sont analysés afin d'évaluer les rôles respectifs de leur âge, leur diagnostic, la gravité de leur affection à l'admission aux soins intensifs et leurs comorbidités en regard de leur mortalité et des coûts qu'ils entraînent. Deux populations distinctes de malades sont mises en évidence, les "coronariens" et les "non coronariens" (65.5 et 61.5 ans ; durée de séjour 3.5 et 5.7 jours ; APACHE II 14 et 18 points et SAPS II 25 et 29.9 points ; mortalité 3.1 et 11.7%; coûts 8'196 FS et 12'201 FS). L'âge des malades (moyenne de 63.2 ans) n'influence ni leur mortalité, ni les coûts occasionnés. Ces coûts sont essentiellement liés à la durée de séjour en réanimation. Ainsi, dans les conditions actuelles de sélection des malades admis dans ce service, une limite d'âge arbitraire à l'admission ne se justifie pas