Faculté des lettres

The persistence of the Homeric question

Varsos, Georges Jean ; Godzich, Wlad (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève, 2002 ; L. 512.

La thèse présente les résultats d'une enquête sur la "persistance" des formations littéraires et sur ses implications en matière de reproduction et traduction de la littérature, voire en matière de relations entre littérature et histoire. Le débat sur la "question homérique" est traité comme un cas exemplaire. L'enquête est fondée sur une lecture comparative des "Prolégomènes à... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    La thèse présente les résultats d'une enquête sur la "persistance" des formations littéraires et sur ses implications en matière de reproduction et traduction de la littérature, voire en matière de relations entre littérature et histoire. Le débat sur la "question homérique" est traité comme un cas exemplaire. L'enquête est fondée sur une lecture comparative des "Prolégomènes à Homère" (1795) de F.-A. Wolf et de "La tâche du traducteur" (1923) de W. Benjamin. La lecture de Wolf explore le paradigme philologique et ses tendances historicistes, paradigme centré sur la réformation d'un texte à reproduire. La lecture de Benjamin revisite les présupposés d'une critique, actuellement très influente, de la tradition historiciste, critique centrée sur la question de la traduction. Les concepts suivants sont discutés en autres: forme et substance, écriture et textualité, lecture et lisibilité, langage humain et temporalité historique.