Faculté des lettres et sciences humaines

Controverses à La Chaux-de-Fonds ! : Analyse du rejet d'un projet d'aménagement urbain : le projet "zone de rencontre"

Kerloch, Yann ; Söderström, Ola (Dir.)

Mémoire de diplôme universitaire : Université de Neuchâtel, 2005.

The subject of this thesis is the failure in March 2004 of an urban planning project known locally as the « zone de rencontre » in La Chaux-de-Fonds (NE) Switzerland. The series of urban planning projects refused by the French-speaking population raises a number of questions notably: Which factors help to explain these popular refusals? Three analytical approaches have been used in an attempt... More

Add to personal list
    Résumé
    C’est autour de l’échec du projet d’aménagement « zone de rencontre » en mars 2004 à La Chaux-de-Fonds que se construit ce mémoire de licence. La succession de rejets populaires de projets d’aménagement urbain en Suisse romande soulèvent des interrogations dont une en particulier : quels sont les facteurs permettant d’expliquer ces rejets populaires ? Trois angles analytiques ont été retenus pour esquisser quelques éléments de réponses à cette question de départ. Le premier se focalise sur une analyse détaillée du contenu du projet lui-même puisqu’il se pourrait que ce désaccord coïncide avec une inadéquation entre les attentes de la population et les éléments du projet. Le second se concentre plus particulièrement sur une analyse de la procédure décisionnelle à travers une reconstruction chronologique et une analyse des méthodes retenues pour élaborer les décisions. En effet, certaines études, notamment en géographie des conflits d’aménagement, démontrent qu’une stratégie décisionnelle inadaptée aurait des conséquences néfastes sur l’aboutissement d’un projet. Dans ce dessein, la distinction entre un « modèle hiérarchique » et un « modèle négocié » me permettra de situer chaque étape décisionnelle importante du projet « zone de rencontre » dans un intervalle allant de la participation au volontarisme. Enfin le troisième tente de mettre en relation l’échec du projet et l’arrivée de l’extrême droite dans l’échiquier politique communal. Ainsi, au terme de ce travail, l’évaluation ex post du projet « zone de rencontre » contribue au débat sur l’amélioration de l’efficacité des politiques publiques en générale et sur d’éventuelles pistes à suivre pour la réalisation de projets en aménagement du territoire en particulier.
    Summary
    The subject of this thesis is the failure in March 2004 of an urban planning project known locally as the « zone de rencontre » in La Chaux-de-Fonds (NE) Switzerland. The series of urban planning projects refused by the French-speaking population raises a number of questions notably: Which factors help to explain these popular refusals? Three analytical approaches have been used in an attempt to answer this question. The first focuses on a detailed analysis of the content of the project itself since it is possible that the disagreement is based on gap between popular expectations and the various elements making up the project. The second approach pays particular attention to analysing the decision-making process using a chronological reconstruction and analysis of the methods used to reach decisions. In fact, certain studies – especially those concerning geographical planning conflicts – show that an ill-adapted decision-making strategy has a negative impact on a project’s outcome. In this case, the difference between a « hierarchical model » and a « negotiating model » enables me to identify each important step of the project’s decision-making process from participation to voluntarism. Finally, the third approach seeks to link the project’s failure with the arrival of the extreme right wing in local politics. This study’s post-project evaluation thus contributes to the debate about improving the efficiency of public policies in general and possible paths to achieving urban planning projects in particuliar.