Faculté des lettres et sciences humaines

Du commerce équitable au commerce durable : Europe, Suisse et canton de Neuchâtel, trois échelles d'analyse d'un secteur en constante évolution

Kohler, Patrick ; Chiffelle, Pierre (Dir.)

Mémoire de diplôme universitaire : Université de Neuchâtel, 2003.

L'objectif de ce travail est d'exposer le degré de développement du commerce équitable sur le territoire cantonal neuchâtelois. Ceci, replacé dans un contexte conceptuel et international en pleine évolution. Au niveau des collectivités publiques, nous avons ainsi pu mettre en évidence l'absence de politiques cohérentes spécifiquement axées sur le commerce équitable, malgré de... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    L'objectif de ce travail est d'exposer le degré de développement du commerce équitable sur le territoire cantonal neuchâtelois. Ceci, replacé dans un contexte conceptuel et international en pleine évolution. Au niveau des collectivités publiques, nous avons ainsi pu mettre en évidence l'absence de politiques cohérentes spécifiquement axées sur le commerce équitable, malgré de nombreux soutiens indirects. L'analyse de deux enquêtes empiriques, notamment, nous a permis de constater la diffusion des produits équitables à travers toutes les couches de la population. Ce développement a été rendu possible en grande partie par le partenariat entretenu par la Fondation Max Havelaar et les deux leaders du marché du commerce de détail suisse. Il apparaît en outre que la diffusion à un spectre plus large de distributeurs, de même qu'un travail encore accentué au niveau de la communication et de l'information autour des labels et de l'image même du commerce équitable sont nécessaires à la croissance à long terme de la branche. En ce qui concerne la localisation de l'offre de ce genre d'articles, elle dépend de la nature du produit, mais surtout, du groupe qui le commercialise. L'offre est la plus complète dans les lieux centraux du haut de la hiérarchie urbaine et se restreint jusqu'à un palier d'environ 900 habitants. Les localités de taille plus réduite ne bénéficieront en général d'aucune offre intérieure de telles denrées, tant que les petits commerces de détail n'auront pas plus de fournisseurs pouvant les approvisionner en produits équitables. Finalement, les produits biologiques équitables semblent disposer d'une niche de consommateurs grandissante, pour peu que l'augmentation des prix provoquée par cette certification supplémentaire reste modérée. L'introduction progressive d'une prise en considération accrue du respect des écosystèmes constitue un pas décisif vers un commerce que l'on peut dès lors revendiquer comme durable.
    Summary
    The purpose of this work is to display the development level of fair trade in the state of Neuchâtel, Switzerland. A great deal of attention will need to be paid to the conceptual and international context surrounding such commercial practices. We have first demonstrated, that the State, at all levels, has so far failed to set a coherent policy with regard to fair trade. Through notably the analysis of two empirical surveys, we have proved that fair trade has now spread throughout every social layer. The partnership between the Max Havelaar Foundation and Switzerland's two predominant retail companies has made, for the most part, this development possible. Besides, it seems that fair trade growth in the long run requires first a larger range of distributors. Secondly, ever repeated emphasis must be placed on communicating and on informing people about the real values behind this concept. As far as the location of fair trade products is concerned, we have noted that it depends on the nature of these products, but, above all, on the company that launches them on the market. The most complete supply is to be found within central places, at the top of the urban hierarchy. It then narrows until it reaches a threshold level of about 900 inhabitants. People from smaller towns do not generally have access to such goods and this will probably remain the case as long as there are not any more suppliers to provide small retailers. Finally, organic fair trade products seem to benefit from a growing consumer niche, given that the additional price consequent on this certification remains moderate. The progressive introduction of an increasing respect for ecosystems thus becomes a decisive step towards a form of trade that could really be claimed as being sustainable.