Faculté des sciences économiques et sociales

Economie basée sur la connaissance et gouvernance territoriale de la connaissance : une nouvelle grille de lecture pour le développement économique endogène au niveau territorial : les établissements d'enseignement supérieur du Grand Nancy au coeur des stratégies de renouveau du tissu de production territorialisé lorrain

Duvinage, Frédéric ; Maillat, Denis (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Neuchâtel, 2003 ; 1752.

L’économie basée sur la connaissance est caractérisée par l’augmentation des ressources consacrées à la production et à la transmission des connaissances, l’avènement des nouvelles technologies de l’information et de la communication et l’évolution des modes de déploiement et d’incorporation des connaissances dans l’économie. La connaissance est et sera de plus en plus... Plus

Ajouter à la liste personnelle

Autres fichiers

    Résumé
    L’économie basée sur la connaissance est caractérisée par l’augmentation des ressources consacrées à la production et à la transmission des connaissances, l’avènement des nouvelles technologies de l’information et de la communication et l’évolution des modes de déploiement et d’incorporation des connaissances dans l’économie. La connaissance est et sera de plus en plus utilisée de manière consciente et systématique pour la production de connaissances et le développement économique. Ce changement systémique a un impact sur les territoires et leur éconoomie locale. Il redonne une marge de manoeuvre accrue aux acteurs locaux lorsque ceux-ci menttent en place une stratégie de gouvernance territoriale de la connaissance, qui permet le développement d’un nombre maximum d’interactions entre les différents partenaires du territoire. Le Grand Nancy dispose avec, entre autres, ses établissements d’enseignement supérieur, de cartes majeures pour profiter de cette évolution économique et sociétale. La grille de lecture de l’économie basée sur la connaissance donne du sens au travail effectué par les acteurs locaux depuis la création du pôle technologique de Brabois en 1978. Elle montre que des potentiels existent pour l’émergence à Nancy d’un nouveau tissu de production localisé.