Faculté de médecine

Sepsis à "staphylocoque epidermidis"; chez les grands prématurés : situation à Genève, entre 1995 et 2002

Karam, Oliver ; Berner, Michel (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève, 2005 ; Méd. 10434.

Les grands prématurés, nés à moins de 32 semaines d'aménorrhée, sont particulièrement à risque de développer une infection systémique nosocomiale, dont le germe le plus fréquent est le "Staphylocoque epidermidis". Cette étude rétrospective, sur une période de huit ans, analyse les facteurs de risques, le tableau clinique et le pronostic de 32 enfants qui ont présenté un sepsis à... More

Add to personal list
    Résumé
    Les grands prématurés, nés à moins de 32 semaines d'aménorrhée, sont particulièrement à risque de développer une infection systémique nosocomiale, dont le germe le plus fréquent est le "Staphylocoque epidermidis". Cette étude rétrospective, sur une période de huit ans, analyse les facteurs de risques, le tableau clinique et le pronostic de 32 enfants qui ont présenté un sepsis à "Staphylocoque epidermidis". Cette étude retrouve les principaux facteurs de risques d'un sepsis : âge gestationnel et petit poids de naissance, présence de cathéters, nutritions parentérales. Cliniquement, le sepsis correspond à une péjoration d'un syndrome brady-apnéique survenant après 10 jours de vie, avec un syndrome inflammatoire modéré. La morbidité est légère, mais la mortalité est de 15%, les décès survenant exclusivement chez les enfants avec une défaillance d'au moins un organe. Cette étude démontre l'importance de la prévention primaire du sepsis et de la connaissance du tableau clinique, indispensable au diagnostic précoce.