Faculté des sciences

Mont Blanc and Aiguilles Rouges geology of their polymetamorphic basement (external massifs, Westerns Alps, France-Switzerland)

Raumer, Jürgen F. von ; Bussy, François

In: Mémoires de Géologie (Lausanne), 2004, vol. 42, p. 1-210

Les massifs du Mont Blanc et des Aiguilles Rouges appartiennent aux massifs dits cristallins externes de la chaîne alpine occidentale. Ils sont constitués de roches pré-mésozoïques et dessinent des nappes de socle dans le bâti alpin. Ces massifs ont enregistré une longue histoire géologique comprenant le dépôt de sédiments néoprotérozoïques à cambriens, la mise en place de roches... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Les massifs du Mont Blanc et des Aiguilles Rouges appartiennent aux massifs dits cristallins externes de la chaîne alpine occidentale. Ils sont constitués de roches pré-mésozoïques et dessinent des nappes de socle dans le bâti alpin. Ces massifs ont enregistré une longue histoire géologique comprenant le dépôt de sédiments néoprotérozoïques à cambriens, la mise en place de roches magmatiques basiques et ultrabasiques au paléozoïque inférieur, ainsi que l’intrusion de granitoïdes ordoviciens en contexte de marge active. Ces roches sont considérées appartenir à un ensemble de blocs continentaux originaires de la marge septentrionale du Gondwana et accrétés à la marge sud-européenne après leur détachement du Gondwana et leur dérive vers le nord consécutif à l’ouverture de la Paléotéthys. Cet épisode d’accrétion correspond à l’orogenèse varisque (hercynienne), bien documentée dans les massifs du Mont Blanc et des Aiguilles Rouges, par une évolution tectono-métamorphique polyphasée essentiellement carbonifère avec formation de migmatites et intrusion de granitoïdes de types variés. Une érosion active, liée à une forte exhumation, est enregistrée au carbonifère supérieur dans les dépôts détritiques continentaux de bassins d’effondrement de type graben. Ce mémoire présente des cartes géologiques inédites et des suggestions d’excursions dans ces secteurs nouvellement cartographiés. Les lithologies sont abondamment illustrées et décrites en détail du point de vue structural, pétrologique et géochimique. Les analyses chimiques sont fournies en annexe.
    Summary
    The Aiguilles Rouges and Mont Blanc external massifs belong to the pre-Mesozoic basement areas of the external domain of the Alps. Before their involvement into the Alpine building (basement nappes) they registered a multiple geological evolution comprising the deposition of Neoproterozoic to Cambrian sediments and emplacement of granitoid and metabasic to ultramafic magmatic rocks of Early Palaeozoic age at the Gondwanan border. After rifting and drifting (formation of Palaeotethys) all rocks underwent polyphase metamorphic and structural transformations during the Variscan orogeny, and were intruded by late Variscan granitoids. The resulting polymetamorphic basement was eroded during formation of Upper Carboniferous sedimentary troughs. New geological maps are presented in this volume, together with structural, petrological and geochemical characteristics of all lithologies. The geochemical data are presented in annexes.