Faculté des sciences

La limite Cénomanien-Turonien dans le Haut Atlas central, Maroc = The Cenomanian-Turonian boundary in the Central High Atlas, Morocco

Ettachfini, El Mostafa ; Souhel, Abdellatif ; Andreu, Bernard ; Caron, Michèle

In: Geobios, 2005, vol. 38 (1), p. 57

Sur la bordure nord du Haut Atlas central, de nouvelles observations lithologiques et biostratigraphiques effectuées en particulier dans le synclinal de Naour, permettent de cerner avec précision la limite Cénomanien-Turonien. La reconnaissance dans cette structure d'une succession apparemment complète de l'intervalle Cénomanien supérieur-Turonien, la série de Ben Cherrou, nous incite à... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Sur la bordure nord du Haut Atlas central, de nouvelles observations lithologiques et biostratigraphiques effectuées en particulier dans le synclinal de Naour, permettent de cerner avec précision la limite Cénomanien-Turonien. La reconnaissance dans cette structure d'une succession apparemment complète de l'intervalle Cénomanien supérieur-Turonien, la série de Ben Cherrou, nous incite à la proposer comme coupe de référence d'une Formation Ben Cherrou venant en remplacement de celle incomplète et donc moins représentative d'Aït Attab. Enfin, les caractéristiques sédimentologiques et paléontologiques des séries analysées suggèrent une origine téthysienne des transgressions cénomano-turoniennes de cette partie du domaine atlasique marocain.
    Summary
    On the northern side of the Central High Atlas, new lithological and biostratigraphical data, especially realized in the Naour syncline, allow us to precise the Cenomanian-Turonian boundary. We recognized in that syncline an apparently complete series, the Ben Cherrou series, that represent the Upper Cenomanian-Turonian interval. We recommend it as the referring section of the Ben Cherrou Formation, that takes the place of the incomplete and not representative Aït Attab Formation. More, the sedimentological and paleontological analysis, suggest a Tethyan origin for the Cenomanian-Turonian transgressions in the studied area.