Faculté des hautes études commerciales

La mise en place du régime institutionnel de l'aménagement du territoire en Suisse entre 1960 et 1990

Nahrath, Stéphane ; X, X (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Lausanne : 2003.

Partant du double constat (1) de l’accroissement quasi exponentiel de la pression anthropique sur les ressources naturelles depuis près d’un siècle (Pfister 1996) et (2) de l’incapacité des politiques environnementales contemporaines à envisager les questions de régulation des rela- tions entre les sociétés humaines et leur environnement naturel sous l’angle de ce problème de plus... More

Add to personal list
    Résumé
    Partant du double constat (1) de l’accroissement quasi exponentiel de la pression anthropique sur les ressources naturelles depuis près d’un siècle (Pfister 1996) et (2) de l’incapacité des politiques environnementales contemporaines à envisager les questions de régulation des rela- tions entre les sociétés humaines et leur environnement naturel sous l’angle de ce problème de plus en plus urgent de la surexploitation des ressources naturelles, ce travail de thèse de doc- torat propose de mettre en oeuvre un nouveau cadre d’analyse élaboré dans le cadre d’une recherche collective portant sur les {t régimes institutionnels de ressources naturelles >:.l. Ce ca- dre conceptuel est le produit d’une rencontre entre deux disciplines ayant contribué, chacune à sa manière, à l’analyse de la régulation des usages sociaux de l’environnement et des ressour- ces naturelles que sont : (1) l’économie institutionnelle des ressources naturelles et (2) l’analyse des politiques publiques de l’environnement. Il se fonde sur deux postulats que sont : (1) la nécessité - si l’on entend rendre compre de ma- nière pertinente et exhaustive de l’ensemble des enjeux liés aux usages humains de l’environnement naturel - de combiner les instruments d’analyse de ces deux disciplines dans le cadre d’une nouvelle conceptualisation formalisée sous le terme de H régime institutionnei de ressources naturelles », et (2) la nécessité de dépasser la conception t