Faculté de médecine

Dépistage cytologique du cancer du col de l'utérus par prélèvement en milieu liquide

Schwartz, Delphine ; Campana, Aldo (Dir.) ; Vassilakos, Pierre (Codir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève, 2002 ; Méd. 10250.

Le frottis conventionnel a permis depuis 30 ans de diminuer de 50% la mortalité par cancer du col de l'utérus en Suisse. Dans plusieurs pays industrialisés, ce cancer reste une réalité même chez les femmes régulièrement suivies. De la qualité très inégale des prélèvements dépend la sensibilité du dépistage. Plusieurs études indépendantes ont démontré que le prélèvement en... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Le frottis conventionnel a permis depuis 30 ans de diminuer de 50% la mortalité par cancer du col de l'utérus en Suisse. Dans plusieurs pays industrialisés, ce cancer reste une réalité même chez les femmes régulièrement suivies. De la qualité très inégale des prélèvements dépend la sensibilité du dépistage. Plusieurs études indépendantes ont démontré que le prélèvement en milieu liquide, qui représente la nouvelle stratégie adoptée, permet l'obtention d'excellentes préparation cytologiques qui augmentent de manière significative le taux de détection des lésions intraépithéliales de bas et haut grade, en réduisant le taux des réponses ambigües. L'objectif de cette étude prospective est de vérifier si l'augmentation de la détection des lésions constatée est réelle. L'analyse du suivi histologique de 1218 cas cytologiques positifs démontre que statistiquement la méthode Autocyte Prep a une meilleure corrélation du diagnostic cytologique et histologique par rapport au frottis conventionnel. Elle apporte ainsi la preuve que l'amélioration de la détection n'est pas le résultat d'une surévaluation du diagnostic et qu'indirectement la nouvelle méthode est également plus spécifique.