Faculté de médecine

Evaluation de l'impact à long terme d'un programme expérimental d'activité physique de longue durée en groupe chez des patients diabétiques et cardio-vasculaires

Favrod-Coune, Thierry ; Golay, Alain (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève, 2004 ; Méd. 10370.

La prévalence élevée du diabète et des maladies cardio-vasculaires dans les pays occidentaux rend l'exercice physique particulièrement important quant à son action préventive. Nous présentons une étude prospective type "cas contrôles" qui porte sur un collectif total de 24 patients, suivis durant 9 mois pour les patients diabétiques et 6 mois pour les patients cardio-vasculaires. Les... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    La prévalence élevée du diabète et des maladies cardio-vasculaires dans les pays occidentaux rend l'exercice physique particulièrement important quant à son action préventive. Nous présentons une étude prospective type "cas contrôles" qui porte sur un collectif total de 24 patients, suivis durant 9 mois pour les patients diabétiques et 6 mois pour les patients cardio-vasculaires. Les patients sont évalués avant et après un programme d'activité physique de 2h par semaine, avec conseils et encadrement. Les résultats montrent une différence significative de poids entre les patients diabétiques qui sont obèses et les patients cardiovasculaires qui n'ont qu'un excès pondéral. L'activité physique a permis une diminution significative de la tension artérielle et une tendance à l'amélioration pour le profil lipidique et glycémique. La qualité de vie des patients diabétiques s'est améliorée. Les motivations principales à faire de l'activité physique sont l'amélioration de la maladie et de l'état de santé. Les freins principaux, le vécu corporel et la dynamique de santé, par exemple se sentir fatigué. La dépense énergétique totale a augmenté de façon presque significative.