Faculté de médecine

Vaccination anti-grippale chez les patients adultes de moins de 65 ans : efficacité d'une intervention de médecine de premier recours

Martinez Guzman, Thelmo ; Stalder, Hans (Dir.) ; Humair, Jean-Paul (Codir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève, 2004 ; Méd. 10393.

Cette étude évalue l'impact d'une intervention pour promouvoir la vaccination anti-grippale chez les patients de moins de 65 ans d'une consultation médicale ambulatoire. Cette étude a inclus un échantillon de respectivement 405 et 445 patients de moins de 65 ans à haut et bas risque ayant consulté la Policlinique de Médecine pendant deux automnes successifs avant (1.10-31.12.95) puis... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Cette étude évalue l'impact d'une intervention pour promouvoir la vaccination anti-grippale chez les patients de moins de 65 ans d'une consultation médicale ambulatoire. Cette étude a inclus un échantillon de respectivement 405 et 445 patients de moins de 65 ans à haut et bas risque ayant consulté la Policlinique de Médecine pendant deux automnes successifs avant (1.10-31.12.95) puis pendant 1.10-31.12.96) l'intervention. L'intervention combinait plusieurs stratégies ciblant les patients, les médecins et l'organisation des soins : information des patients par des dépliants et affiches, ateliers de formation des médecins, autocollants marquant les dossiers des patients à risque, "feed-back" comparatif périodique aux médecins sur les taux de vaccination de leurs patients âgés, procédures de vaccination standardisée et un accès facilité à la vaccination. Les données du fichier informatique de facturation, la revue des agendas de rendez-vous, des dossiers médicaux et du registre de vaccination ont permis de mesurer la couverture vaccinale. La vaccination anti-grippale des patients de moins de 65 ans a augmenté globalement avant l'intervention, de 5.2 à 10.6%, après celle-ci (odds ratio (OR) = 2.2 [95% Cl: 1.3-3.7]). Avant l'intervention, le taux de vaccination était plus élevé chez les patients à haut risque (19.2%) souffrant d'une maladie pulmonaire chronique (30%), cardiaque (20%), du diabète (11.5%) et autres maladies chroniques (28.6%). Après l'intervention, la couverture de la vaccination s'est améliorée dans tous les sous-groupes, surtout chez les patients à haut risque (42.6%., OR = 3.1. [IC 95% : 1.3-7.6]), diabétiques (45.5%; OR = 6.4 [IC 95%: 1.5-27.7]), et ceux ayant une autre maladie chronique (55.6%; OR = 3.1 [IC 95%: 0.38-25.6]).