Faculté de médecine

Contribution of polygraphy and polysomnography to nocturnal monitoring of patients with obesity-hypoventilation syndrome (OHS) and non-invasive ventilation (NIV)

Guo, Yan Fei ; Janssens, Jean-Paul (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève, 2004 ; Méd. 10411.

La ventilation non-invasive (VNI) permet le traitement de l'insuffisance respiratoire hypercapnique chronique. Le syndrome obésité-hypoventilation (SOH) représente actuellement l'indication la plus fréquente à la VNI. Le suivi de ces patients se base habituellement sur le contrôle de l'oxymétrie et de la capnographie nocturnes et des gaz du sang diurnes. Dans ce travail, 20 patients avec... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    La ventilation non-invasive (VNI) permet le traitement de l'insuffisance respiratoire hypercapnique chronique. Le syndrome obésité-hypoventilation (SOH) représente actuellement l'indication la plus fréquente à la VNI. Le suivi de ces patients se base habituellement sur le contrôle de l'oxymétrie et de la capnographie nocturnes et des gaz du sang diurnes. Dans ce travail, 20 patients avec SOH et traités par VNI au long cours, en état stable, ont eu un enregistrement nocturne simultané par polysomnographie (PSG), polygraphie (PG) et capnographie. Ce travail décrit, en dépit d'un contrôle satisfaisant de l'oxymétrie et de la capnie nocturnes, la survenue fréquente d'événements respiratoires tels que: épisodes de désynchronisation patient-ventilateur (55% des cas) et respiration périodique (40%). Ces événements s'associent à une détérioration du sommeil (micro-éveils augmentés, diminution du sommeil profond et REM). La détection de ces événements par PSG ou PG paraît donc importante pour améliorer la qualité de l'adaptation à la VNI.