Faculté des lettres

Idée de philosophie chez Maurice Merleau-Ponty : introduction générale à la philosophie phénoménologique de Merleau-Ponty : analyse des concepts

Owandjalola, Welo Okitawato ; Bouveresse, Jacques (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève, 1987 ; L. 289.

La philosophie est l'expérience perceptive de fonder l'édifice du questionnement radical sur l'homme, "corps-propre", "existence-incarnée", "jonction-âme-corps", "conscience-transcendantale", "pouvoir illimité de recevoir et de donner sens". Les productions philosophiques ont toujours la marque de la structure de base "corps-propre", donc, jamais idéalités pures comme chez Husserl et... More

Add to personal list
    Résumé
    La philosophie est l'expérience perceptive de fonder l'édifice du questionnement radical sur l'homme, "corps-propre", "existence-incarnée", "jonction-âme-corps", "conscience-transcendantale", "pouvoir illimité de recevoir et de donner sens". Les productions philosophiques ont toujours la marque de la structure de base "corps-propre", donc, jamais idéalités pures comme chez Husserl et Descartes. Les idées produites par un philosophe ont la corporéité et l'idéalité, bref, elles ont le souci du concret. Il y a réhabilitation du "corps-propre" en philosophie. Le "corps-propre" se dévoile comme sujet percevant et sujet philosophant. Il est capable de réflexivité sous le mode de regardant-regardé et de regardé-regardant. Le "corps-propre" nous donne accès au champ perceptif accessible par la perception, retour aux choses elles-mêmes et point de départ de la phénoménologie, devenue synonyme de philosophie. La philosophie tente d'exprimer l'expérience muette (le perçu), de "bien voir" le monde par ses propres yeux, de recommencer l'édifice philosophique. Pas de réduction phénoménologique complète, donc pas d'égotranscendantal.