Faculté des sciences

Typologie et dynamique de la végétation des zones alluviales de Suisse

Roulier, Christian ; Gobat, Jean-Michel (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Neuchâtel, 1997 ; 1405.

En suisse, l'inventaire fédéral des zones alluviales d'importance nationale contient 169 objets situés entre 195 et 2210 m d'altitude. Ces sites sont protégés par une ordonnance fédérale en vigueur depuis 1992. Certains d'entre eux présentent une dynamique naturelle liée aux inondations et au rejeunissement par les crues. D'autres ont subi de profondes modifications suite à des... Plus

Ajouter à la liste personnelle

Autres fichiers

    Résumé
    En suisse, l'inventaire fédéral des zones alluviales d'importance nationale contient 169 objets situés entre 195 et 2210 m d'altitude. Ces sites sont protégés par une ordonnance fédérale en vigueur depuis 1992. Certains d'entre eux présentent une dynamique naturelle liée aux inondations et au rejeunissement par les crues. D'autres ont subi de profondes modifications suite à des endiguements, à des dérivations d'eau ou à des exploitations de gravier. Malgré ces interventions, les conditions climatiques, chrologiques et stationnelles génèrent, dans tous ces sites, une importante diversité de communautés végétales et de séries dynamiques. Une typologie de la végétation alluviale à l'aide de la phytosociologie synusiale intégrée et la définition de séries dynamiques (successions) constituent les sujets de cette étude. 45 zones alluviales d'importance nationale et 7 sites hors inventaire ont été examinés entre 1990 et 1993. Le concept de l'étude se fonde sur une démarche systémique et structuraliste. La première étape "intra" consiste à décrire les éléments: c'est la typologie des synusies, des phytocénoses et des caténas. La deuxième étape "inter" contient la mise en évidence des relations entre les éléments; il s'agit de la présentation des graphes systémiques de la dynamique. La troisième étape "trans" consiste à rapprocher les graphes présentant un fonctionnement indentique au sein de modèles généralisés de la dynamique. La phytosociologie synusiale intégrée décrit la constitution et l'organisation des synusies (ensemble d'espèces proches par leur espace vital, leur comportement écologique et leur périodicité) à l'intérieur des phytocénoses (communautés végétales constituées d'un complexe de synusies). La classification des relevés par des méthodes d'analyse multivariable, puis la gestion des données phytosociologiques et écologiques à l'aide d'une base de données relationnelle débouchent sur la typologie de la végétation. La typologie est illustrée par la répartition géographique, altitudinale et les caractères topographiques de la station. Les conditions écologiques sont présentées à l'aide de graphiques mettant en relation les moyennes des valeurs écologiques indicatrices des espèces. La typologie fournit les éléments de base pour établir les séries dynamiques (étape "inter"). La compositon floristique des synusies et le descriptif sommaire des stations permet de définir les relations liant les synusies et les phytocénoses. Ces relations sont de type temporel (fondées principalement sur la composition et l'âge relatif des synusies ligneuses) ou spratial (fopndées sur l'observation de la mosaïque végétale). Les graphes systémiques de la dynamique de 19 sites sont présentés. L'étape "trans" contient la comparaison et la superposition des graphes systémiques. Les graphes systémiques présentant les mêmes formes, les mêmes types de relation et des conditions géographiques et climatiques analogues sont réunis sous la forme de 8 modèles qualitatifs généralisés: Système collinéen du Plateau (cours d'eau naturels ou endigués) Système collinéen du Plateau (incision du cours d'eau) Système collinéen du Plateau (lacs de retenue) Système collinéen des alpes centrales Système collinéen du Sud des Alpes et de l'Ouest du Plateau Système collinéen du Sud des Alpes (incision du cours d'eau) Système montagnard (cours d'eau naturels ou peu transformés par l'homme) Système subalpin (cours d'eau naturels ou peu transformés par l'homme) La ressemblance des 8 modèles est interprétée sur la base des processus caractérisant les zones alluviales dans leur ensemble (constats généraux): succession des synusies pionnières, post-pionnières et climaciques, implantation des essences pionnières sur les sédiments neufs, développement des synusies ligneuses post-pionnières et climaciques à l'intérieur des phytocénoses. Le concept de décalage floristique est affiné. Les modèles sont confrontés avec les connaissances de la bibliographie et deux interprétations de la dynamique des zones alluviales sont comparées. Une évaluation de l'adéquation de la méthode synusiale intégrée à l'étude de la dynamique est effectuée, de même qu'une comparaison sommaire des méthodes phytosociologiques synusiales et classique. Concernant l'application des résultats, une procédure vise à définir l'état général d'une zone alluviale à l'échelle de l'ensemble d'un site. Cette approche fait intervenir la cartographie de la végétation. Répétée dans le temps, la procédure constitue une méthode de contrôle du changement. Les conclusions contiennent une appréciation du potentiel de revitalisation des sites de l'inventaire des zones alluviales d'importance nationale, un énoncé des principaux objectifs de protection, ansi que des perspectives de recherche dans le domaine de la phytosociologie synusiale intégrée.